L'AVIS DU CRÉDIT FONCIER

À partir des études de ses experts sur le marché des risques locatifs

L'AVIS DU CRÉDIT FONCIER
L'AVIS DU CRÉDIT FONCIER


Chaque investissement est à étudier au cas par cas



La nouvelle cartographie régionale des risques que nous avons publiée en juillet dernier s'appuie sur des enquêtes locales, menées auprès des agences immobilières, des promoteurs, mairies ou encore gestionnaires de patrimoine, pour déterminer au mieux la situation réelle du marché.


Elle fait apparaître plusieurs éléments.


La dégradation générale de la conjoncture économique tout d'abord a pour effet de consolider les marchés qui étaient déjà à risques et d'en faire apparaître de nouveaux.


Il y a le Sud-Ouest, où le résiduel de Robien continue d'alimenter la surproduction.


Puis le Sud Est, l'Est, la Haute-Normandie ou l'Aisne, où les problèmes économiques créent un déséquilibre de l'offre et de la demande. Dans le vert, on retrouve Nantes, qui souffre un peu mais recèle un potentiel de rebond très important, Bordeaux, le Sud Est, l'agglomération lyonnaise, le marché lillois.


L'Île-de-France, Toulouse, Marseille, Nice ou Rennes restent des valeurs sûres, en raison d'une forte demande de logement.


Mais ces informations sont toujours à nuancer : il y a des endroits même dans les zones dynamiques où il vaut mieux ne pas aller, et de bonnes affaires dans les secteurs sous surveillance, chaque investissement est à étudier au cas par cas. Autre résultat de l'étude, nous constatons aussi que le taux de rendement locatif a augmenté, sous l'effet de la baisse des prix. Attention cependant à la fracture entre les prix proposés à la location, alignés sur les plafonds, et les prix acceptables par la majorité des locataires : l'offre généralement constatée se situe entre 11 et 25 € du mètre carré par mois, alors que la demande exprimée est de 6 à 13 € du mètre carré !

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur