1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE VINCENT DELAHAYE - Maire de Massy, président de la communauté d'agglomération Europ'Essonne

L'AVIS DE VINCENT DELAHAYE - Maire de Massy, président de la communauté d'agglomération Europ'Essonne

Indicateur Bertrand: Massy est l'une des grandes bâtisseuses du moment. Quelles opérations de logement menez-vous ?

L'AVIS DE VINCENT DELAHAYE - Maire de Massy, président de la communauté d'agglomération Europ'Essonne
L'AVIS DE VINCENT DELAHAYE - Maire de Massy, président de la communauté d'agglomération Europ'Essonne

Vincent Delahaye : Nous finissons le quartier Vilmorin, où 200 logements restent à construire.


Sur le Square du Clos de Villaine, 200 lots sont en construction en PLS (Prêt locatif social, NDLR) et accession libre. De l'autre côté du pôle des gares, dans le nouveau quartier Atlantis, 400 logements sont en cours, dont la plupart déjà commercialisés. En dépit d'un fort ralentissement ces deux derniers mois, je ne suis pas inquiet, car ce site est très bien placé et doté d'un aménagement de qualité.


Nous reconstruisons les deux gares RER en incrustant une passerelle moderne entre Vilmorin et Atlantis, et nous menons une grosse opération de rénovation autour de deux petits centres commerciaux du quartier Massy-Opéra, à l'est de la ville. Nous engageons la réhabilitation du centre commercial des Franciades, en créant un vrai coeur de ville : recomposition des espaces, construction de logements au-dessus du centre...


La sélection des investisseurs est en cours, les travaux démarrant d'ici deux à trois ans.


Notre but est d'investir en préparant l'avenir pour que le développement de Massy soit équilibré avec des quartiers mixtes, attractifs et agréables à vivre.


I.B. : Certaines rumeurs évoquent des “produits toxiques” dans les finances des collectivités. Qu'en est-il à Massy ?


V. D. : Je pense que des collectivités locales utilisent ce genre de prétexte pour masquer leur mauvaise gestion. En ce qui concerne Massy, notre dette reste raisonnable et non polluée par des emprunts toxiques. Nous pouvons même la rembourser en quatre à cinq ans, mais nous sommes plutôt dans une logique d'investissements supplémentaires. Quant à la taxe foncière (13,86 %), elle est inférieure à celles de nos voisines et, particularité historique de la ville, nous ne prélevons pas de taxe sur l'enlèvement des ordures ménagères.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur