1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L’AVIS DE SUZANNE TALLARD, Vice-présidente de la Communauté d’agglomération de La Rochelle, chargée de l’aménagement de l’espace.

L’AVIS DE SUZANNE TALLARD, Vice-présidente de la Communauté d’agglomération de La Rochelle, chargée de l’aménagement de l’espace.

Indicateur Bertrand : Avec ses 18 communes, comment la Communauté d'agglomération de La Rochelle organise-t-elle l'aménagement urbain de son territoire ?

L’AVIS DE SUZANNE TALLARD, Vice-présidente de la Communauté d’agglomération de La Rochelle, chargée de l’aménagement de l’espace.
L’AVIS DE SUZANNE TALLARD, Vice-présidente de la Communauté d’agglomération de La Rochelle, chargée de l’aménagement de l’espace.

Suzanne Tallard : Après un projet d'agglomération adopté en 2003, nous sommes en train d'élaborer le Plan Local d'Habitat et de mettre en place le Scot. Depuis des années, notre principale préoccupation porte sur la flambée des prix du foncier et de l'immobilier. Nous disposions de réserves foncières pour répondre à la dynamique économique de ce territoire, mais nous étions moins armés pour tout ce qui relevait du domaine de l'habitat. La réponse est devenue urgente, d'autant que les familles à revenus moyens sont contraintes de s'éloigner à 30 km de La Rochelle pour pouvoir se loger. Ce phénomène génère des déplacements et provoque une augmentation annuelle de 5 % de la circulation avec - compte tenu de la configuration de La Rochelle - un engorgement au nord-est et sud de la ville. Nous nous dirigeons donc vers une réponse tendant à créer des Zac et à maîtriser ainsi l'aménagement urbain tout en favorisant la mixité sociale. Par ailleurs, nous allons densifier les zones d'habitat existantes, avec la réalisation de petits collectifs voire en individualisant des logements, tant à La Rochelle que sur les autres communes de l'agglomération. Nous en sommes encore au stade des projets et nous allons mettre en place un "Randoscot", dans le cadre de la préparation du Scot, afin de montrer à chaque commune ce qu'il est possible de réaliser en matière d'habitat. D'ici 2015, nous devrions atteindre le seuil des 170 000 habitants et nous enregistrons l'arrivée d'un millier d'actifs supplémentaires chaque année grâce à une forte attractivité de La Rochelle. L'enjeu est donc de taille et la communauté d'agglomération devra, d'ici moins d'une décennie, être capable de créer des pôles complémentaires de la ville centre tout en rapprochant zones d'habitat et zones d'emplois.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur