L'AVIS DE PHILIPPE TABORET, Directeur général adjoint de Cafpi

Même en période de crise, il existe des opportunités

L'AVIS DE PHILIPPE TABORET, Directeur général adjoint de Cafpi
L'AVIS DE PHILIPPE TABORET, Directeur général adjoint de Cafpi

Philippe Taboret : Si nous avons engagé une campagne de communication d'ampleur, c'est pour dire aux acquéreurs que, même en période de crise comme aujourd'hui, il existe des opportunités. D'une côté, les prix de l'immobilier redeviennent attractifs, et les acquéreurs retrouvent enfin la possibilité de négocier avec les vendeurs. De l'autre, les conditions de crédit s'améliorent fortement.


La politique de baisse de la BCE est un signal fort en direction des marchés et les emprunteurs en profitent car les banques diminuent leurs taux. Entre les prix et les taux, les particuliers qui cherchent à se loger retrouvent ainsi un pouvoir d'achat qu'ils avaient perdu ces derniers mois. Il fallait seulement leur en faire prendre conscience. En réalisant notre opération “Le train du crédit immobilier”, nous voulions leur parler d'accession et de financement, et attirer leur attention sur le fait qu'ils sont, dans la plupart des cas, à nouveau finançables et que nous avons les outils pour cela.


Et nous savons de quoi nous parlons.


En effet, chaque année, nous concrétisons 30 000 dossiers de prêts pour 5 milliards d'euros de crédit. Nous sommes persuadés qu'en tant que courtier nous avons un rôle important à jouer comme intermédiaire entre la banque et l'acquéreur. Nous devons écouter les attentes de nos clients, négocier pour eux les meilleures offres. Si nous n'aidons pas les Français à accéder à la propriété, de nombreux besoins ne seront pas satisfaits, car on ne construit pas assez.


À terme, on court le risque de voir à nouveau les prix s'envoler sous la pression de la demande.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur