1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE PHILIPPE STOLTZ Responsable du marché du crédit à l'habitat chez BNP Paribas

L'AVIS DE PHILIPPE STOLTZ Responsable du marché du crédit à l'habitat chez BNP Paribas

Philippe Stoltz : Les taux variables affichaient ces dernières années un écart de 1 point avec les taux fixes. Mais depuis fin 2005, avec la hausse plus importante des taux courts, l'écart est devenu infime. Cette situation rend les taux révisables peu attractifs aujourd'hui. Pour notre part, nous n'en vendons pratiquement plus, d'autant qu'il est probable que les taux courts continueront à augmenter dans les prochains mois.

L'AVIS DE PHILIPPE STOLTZ Responsable du marché du crédit à l'habitat chez BNP Paribas
L'AVIS DE PHILIPPE STOLTZ Responsable du marché du crédit à l'habitat chez BNP Paribas

Il est patent que la hausse conjuguée des taux et des prix de l'immobilier met certains acquéreurs hors jeu, même avec l'allongement des durées d'emprunt. Un léger ajustement des prix de l'immobilier permettrait toutefois de resolvabiliser certains clients qui n'ont d'autre choix que d'emprunter sur des durées très longues. Au lieu de payer un loyer, acheter sur le très long terme peut être judicieux.


Notamment pour des jeunes en début d'activité qui ont l'espoir de voir leurs revenus progresser au fil du temps. C'est moins évident pour des acquéreurs de 50 ans dont le pouvoir d'achat n'augmentera que faiblement ou plus du tout, ne serait-ce qu'au moment de la retraite. Pour notre part, nous proposons des prêts sur 30 ans, mais la durée moyenne de nos crédits s'établit à 17 ans. Nous n'envisageons pas d'aller au-delà car nous considérons que c'est aussi un facteur d'entretien de la hausse des prix.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur