1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L’AVIS DE PATRICK JAUBERT, Directeur de l’urbanisme et de l’action foncière à La Seyne-sur-Mer

L’AVIS DE PATRICK JAUBERT, Directeur de l’urbanisme et de l’action foncière à La Seyne-sur-Mer

Indicateur Bertrand : Quelle est la politique de la ville de La Seyne en matière d'habitat pour les actifs locaux ?

L’AVIS DE PATRICK JAUBERT, Directeur de l’urbanisme et de l’action foncière à La Seyne-sur-Mer
L’AVIS DE PATRICK JAUBERT, Directeur de l’urbanisme et de l’action foncière à La Seyne-sur-Mer

Patrick Jaubert : La ville a donné un souffle en aménageant, de manière préalable, des espaces publics là où il y avait des ruines. Le PLU a ensuite clairement mis en évidence un centre qui n'était plus adapté. Le centre ancien fait l'objet d'opérations d'amélioration de l'habitat dans le cadre du renouvellement urbain. Par ailleurs, la définition d'un périmètre ANRU avec l'application de la TVA à 5,5 % à proximité d'une Zup sise à proximité du centre, permet maintenant, dans le périmètre des 500 mètres de la zone ANRU, de réaliser des logements collectifs à prix réduits, jusqu'à un plancher de 2 200 e le m2. Le PLU a fixé les besoins de logements collectifs à 300 par an, pendant dix ans. Ces besoins ont été sousestimés car la production actuelle est de 400 logements par an, dont 80 en locatif aidé (PLUS), 100 en PLS à 9 e/m2. Sur les 220 autres, ils se départagent entre une cinquantaine de logements en accession de qualité, à 3 200- 3 300 e/m2, le reste comprenant, entre autres, des logements en investissement locatif Robien. Des promoteurs parmi lesquels Eiffage Immobilier, Bouwfonds Marignan ou Constructa travaillent sur le créneau d(un prix d'accession à 2 200 e/m2 dans le cadre de l'ANRU. Il importe de proposer aussi sur le marché des logements locatifs entre 9 et 11 e/m2 pour être en phase avec la demande et ce d'autant que l'économie de la ville est en plein renouveau et attirera probablement une nouvelle population d'actifs. Cette diversité est indispensable pour répondre aux besoins locaux. Si le logement a vocation de reconstruire la ville, il se doit aussi de fixer la population qui y habite, y travaille et il apporte une valeur ajoutée à la commune. Ne perdons pas de vue que cette diversité de logements mis en oeuvre permet de reconstruire une ville qui était sinistrée et qui souhaite désormais éviter la fuite de ses actifs primo-emplois.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur