1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L’AVIS DE PATRICE HAUBOIS Directeur adjoint marketing produit et services, Crédit Foncier

L’AVIS DE PATRICE HAUBOIS Directeur adjoint marketing produit et services, Crédit Foncier

Indicateur Bertrand : Petite ou grande surface, comment limiter les risques pour l’investisseur ?

L’AVIS DE PATRICE HAUBOIS Directeur adjoint marketing produit et services, Crédit Foncier
L’AVIS DE PATRICE HAUBOIS Directeur adjoint marketing produit et services, Crédit Foncier

Patrice Haubois : L’investisseur doit avant tout vérifier si la ville où il s’apprête à acheter est plutôt saturée de grandes surfaces, ou de studios, pour faire le bon choix. Le propriétaire bailleur le plus aisé ira évidemment investir dans les régions à succès, Paris intra-muros ou la Côte d’Azur, surtout s’il compte garder son bien après la période de location pour s’en faire un pied-à-terre. Attention cependant, si l’objectif est bien que le locataire participe au remboursement du crédit, le propriétaire aura peut-être à baisser les prix de son loyer par rapport au marché local, dans le but que l’appartement soit toujours occupé. S’il reste inoccupé plus de douze mois, l’investisseur perd ses avantages fiscaux. Pour limiter les risques de vacance locative, il portera donc plutôt son choix sur les grandes métropoles, et un emplacement en centre-ville. Mais il faut absolument connaître l’endroit, pour savoir de quel centre-ville on parle. En effet, le centre-ville piétonnier de province trouvera peut-être preneur chez les étudiants, mais pas forcément pour les familles. Plus grandes utilisatrices de leurs véhicules, elles préfèrent souvent louer en périphérie pour bénéficier des commodités de parking. Dans tous les cas, il faut prendre le temps d’étudier le marché local ; un investissement se finance sur quinze-vingt ans, donc autant se donner le temps d’appréhender le bien et son environnement. L’acquisition doit aussi correspondre à un projet, à un besoin sérieusement étudié. J’ai déjà eu affaire à des investisseurs qui envisageaient d’acquérir un studio dans telle ou telle ville, dans l’hypothèse que leur enfant irait y faire ses études plus tard, alors que l’enfant en question n’avait que 10 ans ! L’objectif de l’investissement immobilier doit donc être bien défini avant tout achat.









Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur