1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L’AVIS DE PATRICE DUNY Directeur de l’agence d’urbanisme de l’agglomération rouennaise

L’AVIS DE PATRICE DUNY Directeur de l’agence d’urbanisme de l’agglomération rouennaise

Patrice Duny : Il y a un énorme effort à faire pour relancer la construction et réactiver des possibilités de parcours résidentiels. Les ménages les moins aisés doivent aller de plus en plus loin du centre pour se loger. Pour beaucoup, la seule solution est de faire construire une maison en milieu péri-urbain. L'extension de la ville se fait par mitage : sur chaque village existant, viennent s'adjoindre quelques lotissements. Des espaces verts et agricoles sont conservés entre ces villages. Près de 70 % des nouveaux logements de l'aire urbaine sont des pavillons. Les logements collectifs du parc social et privé ne représentent qu'un petit tiers de la production, contre la moitié dans les années 90. Pour enrayer le mouvement, il faut entre autres développer des nouvelles formes d'habitat, en produisant notamment des logements intermédiaires (NDLR : habitat collectif de faible hauteur dans lequel un accès dessert au plus deux logements). Rouen ne s'est dotée que récemment d'une agence d'urbanisme et la culture locale est encore assez faible en terme d'innovation architecturale. Quelques opérations sont déjà menées, mais de manière très expérimentale et limitée dans l'espace. Je pense notamment à la Zac du Long Cours, sur la commune de Louvigny. Située au sudouest de l'agglomération, ce village de 2 600 habitants (2005) est en train de se doter d'un nouveau quartier de 26 ha, immédiatement accessible du boulevard périphérique par la pénétrante du Zénith. Il y a dans les années à venir un vrai grand projet de renouvellement urbain à mener sur la presqu'île entre l'Orne et le Canal. Une Zac communautaire est aussi en projet à Fleury-sur-Orne. Pour l'instant, son contenu ne cesse pas d'évoluer. Nous aurons une meilleure visibilité des orientations de la production sur les années à venir une fois que le schéma de cohérence territoriale sera arrêté.

L’AVIS DE PATRICE DUNY Directeur de l’agence d’urbanisme de l’agglomération rouennaise
L’AVIS DE PATRICE DUNY Directeur de l’agence d’urbanisme de l’agglomération rouennaise

Patrice Duny : Il y a un énorme effort à faire pour relancer la construction et réactiver des possibilités de parcours résidentiels. Les ménages les moins aisés doivent aller de plus en plus loin du centre pour se loger. Pour beaucoup, la seule solution est de faire construire une maison en milieu péri-urbain. L'extension de la ville se fait par mitage : sur chaque village existant, viennent s'adjoindre quelques lotissements. Des espaces verts et agricoles sont conservés entre ces villages. Près de 70 % des nouveaux logements de l'aire urbaine sont des pavillons. Les logements collectifs du parc social et privé ne représentent qu'un petit tiers de la production, contre la moitié dans les années 90. Pour enrayer le mouvement, il faut entre autres développer des nouvelles formes d'habitat, en produisant notamment des logements intermédiaires (NDLR : habitat collectif de faible hauteur dans lequel un accès dessert au plus deux logements). Rouen ne s'est dotée que récemment d'une agence d'urbanisme et la culture locale est encore assez faible en terme d'innovation architecturale. Quelques opérations sont déjà menées, mais de manière très expérimentale et limitée dans l'espace. Je pense notamment à la Zac du Long Cours, sur la commune de Louvigny. Située au sudouest de l'agglomération, ce village de 2 600 habitants (2005) est en train de se doter d'un nouveau quartier de 26 ha, immédiatement accessible du boulevard périphérique par la pénétrante du Zénith. Il y a dans les années à venir un vrai grand projet de renouvellement urbain à mener sur la presqu'île entre l'Orne et le Canal. Une Zac communautaire est aussi en projet à Fleury-sur-Orne. Pour l'instant, son contenu ne cesse pas d'évoluer. Nous aurons une meilleure visibilité des orientations de la production sur les années à venir une fois que le schéma de cohérence territoriale sera arrêté.


 

Services