1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE PASCALE MORBELLI, Maire adjoint de Vitrolles, à l'habitat et à la cohésion sociale

L'AVIS DE PASCALE MORBELLI, Maire adjoint de Vitrolles, à l'habitat et à la cohésion sociale

"Nous favorisons les parcours résidentiels"

L'AVIS DE PASCALE MORBELLI, Maire adjoint de Vitrolles, à l'habitat et à la cohésion sociale
L'AVIS DE PASCALE MORBELLI, Maire adjoint de Vitrolles, à l'habitat et à la cohésion sociale


Indicateur Bertrand : où en est le chantier de rénovation urbaine de Vitrolles ?


Pascale Morbelli : après la signature d'une convention avec l'Anru, nous avons lancé un projet de reconfiguration urbaine sur le quartier des Pins, situé sur la principale artère de la ville. Il était nécessaire de repenser cette avenue, afin de retrouver une identité collective dans une commune de 39 000 habitants, dont 35% du parc de logement est composé d'habitat social, notamment sur le nord-centre et le sud.


Tout en densifiant l'habitat sur ce quartier, nous nous réapproprions l'espace public et les principes d'aménagement sont dictés par la lutte contre la facture énergétique.


Nous axons nos efforts sur la "décohabitation", mais aussi envers les seniors et le logement locatif privé conventionné. La livraison du premier immeuble Les Jardins d'Alembert, 40 logements en PLS, est prévue pour la fin du 2e trimestre 2010.


L'offre nouvelle de relogement doit permettre non seulement l'ouverture du quartier à une plus grande mixité sociale et urbaine, mais elle entend aussi favoriser les parcours résidentiels et développer une diversification de l'habitat. Au niveau de la typologie, nous répondons à un déficit de 2 et 3-pièces, et nous n'allons au-delà du 4-pièces. Plusieurs opérations vont compléter la première tranche de cette rénovation. Une deuxième tranche, après 2014, concernera l'habitat locatif privé sur le site.


Par ailleurs, deux opérations situées en dehors du quartier des Pins vont être réalisées avec une part de logements en Pass-foncier, dont une résidence d'Icade. Nous allons négocier avec les constructeurs pour renforcer ce dispositif qui est un outil pertinent permettant de réoxygéner le parc social. Globalement, il n'existe plus de grands espaces d'aménagement et la rénovation de la ville est la priorité, avec un travail sur le réseau de transport mais aussi sur la qualité d'accueil en terme de petite enfance, d'équipements sportifs ou d'établissements scolaires.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur