L'AVIS DE PASCAL STÉPHANE DESQUARTIERS PDG de la Maison de l'Investisseur

Indicateur Bertrand : Le dispositif Borloo est-il intéressant pour les investisseurs ?

L'AVIS DE PASCAL STÉPHANE DESQUARTIERS PDG de la Maison de l'Investisseur
L'AVIS DE PASCAL STÉPHANE DESQUARTIERS PDG de la Maison de l'Investisseur

Stéphane Desquartiers : L'abattement supplémentaire représente un bon bonus pour les investisseurs, à condition toutefois que le secteur soit adapté. Actuellement, nous possédons par exemple un programme neuf dans la banlieue de Nice qui est intéressant car on est en zone A pour les loyers. Il s'agit d'une résidence en banlieue nord, dont le prix tourne autour de 3 000 à 3 500 €/m2. Les investisseurs peuvent donc y trouver une rentabilité locative aux alentours de 4%. Nous proposons également des produits dans le Val-d'Oise, à Pierrelaye et Montmorency, ainsi qu'un autre à Montpellier. Dans tous ces secteurs, on reste dans des rentabilités locatives acceptables. Disons qu'il faut vraiment étudier chaque programme au cas par cas et ne pas y aller en dessous de 4% de rentabilité locative. Par contre, dans les secteurs où les prix sont élevés et le marché tendu, mieux vaut investir en Robien recentré et conserver une rentabilité locative à 4% plutôt que de descendre à 3% en Borloo, car le point de rentabilité en moins ne sera pas compensé par l'avantage fiscal plus important.


I. B. : Quel conseil donner aux investisseurs ?


S. D. : La baisse des tranches d'imposition et celle des rentabilités locatives dans le neuf ont tendance à favoriser l'investissement dans l'ancien, où les rentabilités tournent encore autour de 7%. L'idéal, si les investisseurs ont les moyens de réaliser deux placements, est d'associer l'immobilier neuf et l'ancien. L'investissement dans l'ancien leur apportera une rentabilité locative supérieure à celle du neuf, tandis que l'investissement dans le neuf permettra l'accès à la défiscalisation, celle-ci permettant d'effacer les revenus fonciers générés par l'investissement dans l'ancien. Mais encore une fois, les investisseurs doivent être conscients qu'ils n'achètent pas une loi mais un bien immobilier. C'est le bien en question qui doit les guider, et non le régime fiscal.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur