L’AVIS DE NEAL GIESECKE Directeur général de Reginium Capital

Indicateur Bertrand : Vous lancez un produit d'exception au 81, avenue Victor-Hugo. Pouvez-vous nous en parler ?

L’AVIS DE NEAL GIESECKE Directeur général de Reginium Capital
L’AVIS DE NEAL GIESECKE Directeur général de Reginium Capital

Neal Giesecke : Au terme d'une étude, nous nous sommes rendu compte que Paris, capitale très internationale, ne possédait pas d'offre semblable à celle que nous souhaitions lancer. Au côté de notre partenaire britannique City Lofts, nous avons par conséquent mis en oeuvre un complexe résidentiel de prestige livré prêt à être emménagé, c'est-à-dire équipé jusqu'à l'électroménager de la cuisine. La partie conception et aménagement de l'architecture intérieure a été confiée à la société de Sir Conran, fondateur d'Habitat et de The Conran Shop. Des services sont apportés aux résidents, équivalents à ceux d'un palace parisien : conciergerie ouverte 24 heures sur 24, voiturier, prestations à la demande telles que réservation de table au restaurant, billetterie, soins à domicile. Ce bien résolument haut de gamme se situe 81, avenue Victor-Hugo. Il comprend une quarantaine d'appartements, du studio au 6-pièces avec, pour certains, vue sur la tour Eiffel. La commercialisation a débuté et les travaux prendront fin l'été prochain.


I. B. : Quels sont les prix ?


N. G. : Les prix demeurent très compétitifs, de l'ordre de 12 000 e/m2, et le niveau des charges s'élève à 70 e/m2/an. A titre de comparaison, les charges d'un immeuble classique du secteur sont communément de 40 à 50 e, sans les services associés. La clientèle est pour moitié française ou internationale. Ce sont des actifs qui voyagent beaucoup et ont goûté le service à domicile des palaces. Ce produit d'exception est une bonne alternative à l'hôtellerie de luxe et nous projetons d'autres développements sur Paris.


















Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur