L'AVIS DE MAEL BERNIER, Porte-parole d'Empruntis

"Le paramètre clé pour les primo-accédants : des taux bas"

L'AVIS DE MAEL BERNIER, Porte-parole d'Empruntis
L'AVIS DE MAEL BERNIER, Porte-parole d'Empruntis


Mael Bernier : Après avoir été écartés du marché début 2008 à cause des effets conjugués de la hausse des taux et d'un contexte économique anxiogène, les primo-accédants sont clairement revenus sur le marché depuis quelques mois. Nous estimons qu'environ 30 % de dossiers en plus sont finançables. On trouve beaucoup de primo-accédants parmi ces acquéreurs. Les dispositifs de soutien à l'accession (Prêt à taux zéro, passfoncier...) expliquent moins ce phénomène que la baisse des taux. Dans le Nord par exemple, le taux moyen sur 20 ans était à 4,05 % au 15 décembre 2009, contre 5,40 % il y a un an.


Sur 25 ans, durée privilégiée par les primo-accédants, il oscille entre 3,65 et 5,10 % pour une moyenne de 4,30 %. Cette évolution, en plus d'augmenter la capacité d'achat et de diminuer le coût du crédit, permet aux primo-accédants de franchir une barrière psychologique. Selon nos statistiques, sur 10 prêts accordés, quatre intègrent un PTZ, dispositif réservé aux accédants à la propriété. Les banquiers ont par ailleurs revu leurs critères d'acceptation de dossiers de crédits immobiliers. Ils n'exigent plus 20 % d'apport, comme c'était le cas en début 2009, mais reviennent à des financements à 110 %. Ils restent en revanche très attentifs au profil de l'emprunteur, privilégiant les détenteurs d'un CDI et analysant le potentiel d'augmentation de ses ressources.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur