1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE MAËL BERNIER, Directrice de la communication et porte-parole d'Empruntis.com

L'AVIS DE MAËL BERNIER, Directrice de la communication et porte-parole d'Empruntis.com

"Des taux toujours bas et des nouvelles mesures"

L'AVIS DE MAËL BERNIER, Directrice de la communication et porte-parole d'Empruntis.com
L'AVIS DE MAËL BERNIER, Directrice de la communication et porte-parole d'Empruntis.com

Les taux se stabilisent à un niveau très bas, en moyenne 3,5% sur les durées de référence.


A priori, les grosses baisses sont derrière nous, les dernières fluctuations relevées n'étaient pas très significatives, de l'ordre de 0,05%. De plus, si les tensions sur les marchés interbancaires que nous avons constatées en juin se répétaient, les banques pourraient avoir plus de réticences à se prêter entre elles, ce qui pourrait entraîner une hausse des obligations d'Etat et donc, une hausse des taux fixes. Il est donc intéressant de profiter des taux en ce moment. Par ailleurs, les diverses aides, comme le prêt à taux zéro, le pass-foncier, le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunts…vont être remises en cause et remplacées au 1er janvier 2011, il faut donc en tenir compte. Le gouvernement prévoit à la place de ces différents dispositifs une seule et unique mesure, un prêt à taux zéro universel, sans conditions de revenus. C'est une très bonne nouvelle pour les classes moyennes, qui à cause de revenus à peine plus élevés que le barème, n'étaient pas éligibles au PTZ qui court encore jusqu'à la fin de l'année. Ce nouveau PTZ universel est de plus réservé aux primo-accédants, une population qui possède généralement peu ou pas d'épargne, et qui est la plus désavantagée par les prix de l'immobilier. Il ne faut pas oublier que les villes et les régions accordent également des prêts aidés pour l'accession, auxquels il faut s'intéresser.


L'ensemble de ces dispositifs permet de faire baisser le coût total d'un achat. Dans l'investissement locatif enfin, le dispositif Scellier qui donne droit à une réduction d'impôt de 25%, plafonnée à un prix de revient du bien de 300 000 €, ne sera plus aussi avantageux pour les logements qui ne sont pas classés en basse consommation, dès 2011.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur