L’avis de L’observer de l’immobilier Toulousain

Selon l’ObserveR de l’immobilier Toulousain, l’augmentation des prix déplace les marchés vers la périphérie. L’ObserveR de l’immobilier toulousain, qui recense la production de logements neufs (construction individuelle, en lotissements aménagés, promotion immobilière en accession et investissement locatif, logement locatif social,

L’avis de L’observer de l’immobilier Toulousain
L’avis de L’observer de l’immobilier Toulousain

programmes d’acquisition amélioration en social, avec un détail de la production en secteurs aménagés) a publié mi-avril sa dernière enquête de conjoncture, sur l’année 2005. Selon l’ObserveR, le marché toulousain a connu une forte reprise de l’activité, avec une augmentation de 804 unités en centre-ville par rapport à l’année 2004, et de 711 unités dans la couronne périurbaine. L’année dernière, les professionnels ont enregistré 6 206 mises en vente (+ 36 %), 5 466 ventes (+ 25 %). En fin d’année, ils détenaient à peine plus de 2 000 logements disponibles, soit 4 ou 5 mois d’activités. Aujourd’hui, l’offre se concentre essentiellement en périphérie (73 % contre environ 50 % en 2002 et 2003). En terme de prix, si la barre des 3 000 €/m2 en moyenne a été franchie à Toulouse (20 % de l’offre disponible entre 3 000 et 3 600 €/m2 et quelques références entre 3 600 et 5 400 €/m2), les marchés ont tendance à se sectoriser, avec des prix moyens autour de 2 541 e/m2 dans le pôle urbain, 2 831 €/m2 dans le Grand Toulouse, de 2 713 €/m2 dans les communes de Sicoval et environ 2 400 €/m2 dans les secteurs périurbains et Muretain. L’offre de lotissements


se concentre. Quinze communes (essentiellement en 3e et 4e couronnes) regroupent 55 % de l’activité. Côté terrains, d’une année sur l’autre, les prix moyens se reportent de couronne en couronne. A Toulouse, le budget moyen d’acquisition des terrains se stabilise autour de 153 000 €, mais augmente ailleurs, jusqu’à 28 % en un an en 3e couronne. Les petits budgets primoaccédants sont contraints à se reporter sur des parcelles éloignées, en 5e couronne pour des acquisitions entre 45 000 et 50 000 €.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur