L'AVIS DE JEAN-MICHEL CIUCH, Directeur général d'Immogroup Consulting

Le neuf toujours privilégié par rapport à l'ancien

L'AVIS DE JEAN-MICHEL CIUCH, Directeur général d'Immogroup Consulting
L'AVIS DE JEAN-MICHEL CIUCH, Directeur général d'Immogroup Consulting


Avec la nouvelle version du PTZ, certains territoires sont pénalisés. Les promoteurs auront du mal à construire dans les secteurs où il devient difficile d'obtenir un prêt à taux zéro.


Le gouvernement privilégie le neuf au détriment de l'ancien. Mais souvent, les acquéreurs modestes ne peuvent se permettre d'acheter dans le neuf, parce que c'est beaucoup plus cher.


Ces acquéreurs-là se reporteront donc sur l'ancien. Or, 80 %des logements sont en étiquette E à G, ce qui signifie que le montant du prêt resteramodeste pour cette catégorie d'emprunteurs. Certes, ils pourront bénéficier d'un éco-PTZ en complément, mais ce prêt n'est pas facileàmanier. Il faudrait intégrer cette extension dans le PTZ + pour qu'il ait une réelle efficacité. Pour l'instant, le PTZ + crée quelques situations complexes, et des tractations ont lieu pour essayer de les aplanir.


Outre les professionnels, certaines collectivités territoriales se sentent pénalisées, car elles s'inscrivent dans des zones où l'aide sera moins attractive. Or, elles sont elles-mêmes à la recherche d'économies, et n'apprécient pas que le gouvernement les défavorise.


Pour d'autres, en revanche, l'augmentation du montant du PTZ + sera sans doute l'occasion de réduire les aides qu'elles délivrent elles-mêmes à leurs concitoyens. On peut se demander si une ville dans laquelle l'accédant peut obtenir 50 000 ou 100 000+de prêt ne sera pas tentée de supprimer ses propres aides. Quoi qu'il en soit, pour le moment, on ne sait pas ce qui va se passer.


Mais dans l'ensemble, le PTZ+ apporte une aide à peu près cohérente.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur