L’AVIS DE JEAN-LOUIS BRAJON, Architecte

Avec la reconversion de sa friche ferroviaire, à l'ouest de la ville, Dinard s'offre une nouvelle silhouette. Un grand chantier confié à l'architecte espagnol Ricardo Bofill, qui travaille sur place avec Jean-Louis Brajon, du cabinet BNR. "Dinard, avec ses 410 villas classées, son architecture balnéaire, ses nombreuses influences anglo-saxonnes, normandes, Second Empire, Belle Epoque, est un lieu d'histoire architecturale. La reconversion du site de l'ancienne gare de Dinard et de son emprise ferroviaire offre à la ville l'extraordinaire opportunité de créer, par un acte architectural, le lien entre le présent et l'avenir de son développement urbain. A la lisière du centre historique et balnéaire et à l'orée de l'espace de son extension urbaine, l'aménagement de l'espace Newquay doit être l'occasion de donner à l'agglomération actuelle, de la profondeur, du corps et de l'épaisseur, une continuité. Ce doit être une réorganisation de la ville par un nouvel équilibre architectural et urbanistique entre le côté mer et l'intérieur des terres, faisant de Dinard une cité complète. La ville est multifonctionnelle par essence. Le programme, près de 500 logements, mais aussi un parking public de 500 places, des commerces sur 3 000 m2 et une médiathèque de 1 200 m2, nous permet non seulement d'imaginer un nouveau quartier, mais surtout un centre vivant, un morceau de ville où les dimensions résidentielle, commerciale et culturelle créent la multiplicité des activités et provoquent l'échange. La conception d'un tel espace de ville fait appel à un processus qui marie intimement urbanisme et architecture et que nous appelons le dessin urbain".

L’AVIS DE JEAN-LOUIS BRAJON, Architecte
L’AVIS DE JEAN-LOUIS BRAJON, Architecte

Avec la reconversion de sa friche ferroviaire, à l'ouest de la ville, Dinard s'offre une nouvelle silhouette. Un grand chantier confié à l'architecte espagnol Ricardo Bofill, qui travaille sur place avec Jean-Louis Brajon, du cabinet BNR. "Dinard, avec ses 410 villas classées, son architecture balnéaire, ses nombreuses influences anglo-saxonnes, normandes, Second Empire, Belle Epoque, est un lieu d'histoire architecturale. La reconversion du site de l'ancienne gare de Dinard et de son emprise ferroviaire offre à la ville l'extraordinaire opportunité de créer, par un acte architectural, le lien entre le présent et l'avenir de son développement urbain. A la lisière du centre historique et balnéaire et à l'orée de l'espace de son extension urbaine, l'aménagement de l'espace Newquay doit être l'occasion de donner à l'agglomération actuelle, de la profondeur, du corps et de l'épaisseur, une continuité. Ce doit être une réorganisation de la ville par un nouvel équilibre architectural et urbanistique entre le côté mer et l'intérieur des terres, faisant de Dinard une cité complète. La ville est multifonctionnelle par essence. Le programme, près de 500 logements, mais aussi un parking public de 500 places, des commerces sur 3 000 m2 et une médiathèque de 1 200 m2, nous permet non seulement d'imaginer un nouveau quartier, mais surtout un centre vivant, un morceau de ville où les dimensions résidentielle, commerciale et culturelle créent la multiplicité des activités et provoquent l'échange. La conception d'un tel espace de ville fait appel à un processus qui marie intimement urbanisme et architecture et que nous appelons le dessin urbain".


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur