1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE JEAN-FRANÇOIS MACAIRE, Vice-président du Conseil régional de Poitou-Charentes

L'AVIS DE JEAN-FRANÇOIS MACAIRE, Vice-président du Conseil régional de Poitou-Charentes

Indicateur Bertrand : En quoi l'habitat est-il une priorité du Conseil régional ?

L'AVIS DE JEAN-FRANÇOIS MACAIRE, Vice-président du Conseil régional de Poitou-Charentes
L'AVIS DE JEAN-FRANÇOIS MACAIRE, Vice-président du Conseil régional de Poitou-Charentes

Jean-François Macaire : En Poitou-Charentes, les besoins en logements sont identifiés sur


les agglomérations, surtout sur Rochefort, Royan et La Rochelle, en raison de la présence d'une part importante de résidences secondaires et touristiques, dans un secteur où le foncier est rare et la croissance démographique, forte. Dès 2004, la région a créé, avec la Caisse des dépôts et consignations, un portage foncier prenant en charge les intérêts des emprunts réalisés par les collectivités ou bailleurs sociaux qui hésitaient à se lancer. La contrepartie reposait sur une part de logements sociaux, en locatif ou en accession, de l'ordre de 50% des logements ainsi réalisés. À l'initiative de la Région et des communes de Niort, Angoulême, Poitiers et La Rochelle, un EPFR est créé depuis peu qui permet de prendre le relais de ce dispositif. Par ailleurs, la Région a mis en place une politique en faveur de l'habitat écologique en 2005 pour faciliter la réalisation de maisons en bois durables. Une subvention de 8 000 €, à destination des bailleurs sociaux et des particuliers sous conditions de ressources, a permis de valider 600 projets jusqu'ici, sur un objectif d'un millier ! De plus, nous venons de lancer un nouvel appel à projet avec la maison durable en bois à 80 000 €, hors foncier.


L'idée est de mettre sur le marché des logements à basse consommation d'énergie à moins de 1000 €/m2 de surface utile contre 1200 €pour une construction classique en RT 2005. Le marché potentiel de ce type de logement est estimé entre 4 000 et 5 000 sur la région. Notre but est d'économiser 800000 tonnes de CO2 d'ici à 2012. Le Grenelle de l'environnement conforte les mesures que nous avions prises.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur