1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE JACQUES CHEVALIER Maire de Saint-Jean de Braye, président de la commission infrastructures/déplacements de l'AggIO

L'AVIS DE JACQUES CHEVALIER Maire de Saint-Jean de Braye, président de la commission infrastructures/déplacements de l'AggIO

Indicateur Bertrand : Quelles sont les particularités de Saint-Jean de Braye ?

L'AVIS DE JACQUES CHEVALIER Maire de Saint-Jean de Braye, président de la commission infrastructures/déplacements de l'AggIO
L'AVIS DE JACQUES CHEVALIER Maire de Saint-Jean de Braye, président de la commission infrastructures/déplacements de l'AggIO

Jacques Chevalier : Saint-Jean de Braye représente le point le plus septentrional de la Loire, bénéficiant de la présence du fleuve, mais aussi du canal de la Loire qui lui est contigu. Etant donné que la forêt d'Orléans démarre sur son territoire, l'environnement naturel se trouve préservé, voire renforcé par la quinzaine de parcs et jardins de la ville. Cléo, la seconde ligne de tramway de l'agglomération, aura Saint-Jean de Braye pour point de départ ; ce dossier est bien avancé, au stade des ultimes procédures administratives, pour une mise en service fin 2011/début 2012. Cette commune de 20 000 habitants bénéficie aussi de 10 000 emplois au travers de ses parcs d'activités. Notre entreprise historique, Christian Dior, compte 1 400 collaborateurs et se rattache à la Cosmetic Valley, l'importante filière parfums-cosmétiques développée sur la région. Vient notamment de nous rejoindre Caudalie, une PME spécialisée dans la vinéothérapie, c'est-à-dire la cosmétique à partir du raisin.


I. B. : Quelles perspectives se dessinent ?


J. C. : Nous allons construire un centre aquatique de grande envergure livré en 2010. Actuellement, nous lançons la Zac du Grand Hameau autour de la prochaine station de tramway, un aménagement de 20 ha comportant un habitat collectif, 20 % de logements sociaux et une résidence pour personnes âgées. Ensuite, nous attaquerons la Zac de la Malvoisine, un secteur très recherché au bord de la Loire. Le rythme de construction s'est élevé à 70 logements/an, et il s'accélère. En 2006, nous avons produit 117 logements et nous en prévoyons 126 en 2007. Si toutes les opérations se concrétisaient, nous atteindrions les 150 logements en 2008 et 2009. La commune bénéficie d'un potentiel incontestable, mais l'équipe municipale souhaite que son développement se réalise de façon graduelle sans saturer le marché.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur