L'AVIS DE GUY MALANDAIN, Maire de Trappes

Indicateur Bertrand : Trappes a entrepris un important renouvellement urbain. De quelle nature ?

L'AVIS DE GUY MALANDAIN, Maire de Trappes
L'AVIS DE GUY MALANDAIN, Maire de Trappes

Guy Malandain : Notre ville compte 30 000 habitants et 12 000 logements, dont 75% sociaux. Fut un temps où le quartier des Merisiers comportait 3 000 logements sociaux, un nombre abaissé à 2 000 aujourd'hui. Le reste de la ville se compose du village ancien, prolongé de rues pavillonnaires d'après-guerre, et du quartier de la plaine de Neauphle. Nous avons entrepris un renouvellement urbain sur toute la ville, avec l'objectif de mixer l'habitat en l'axant sur l'accession à la propriété. Depuis 2002, 1 000 logements en copropriété ont été construits et nous démarrons la Zac de l'Aérostat, qui en comportera 850.


Les constructions sont cédées avec une TVA à 5,5% et en accession “protégée”, assortie de relogement en cas de difficultés. Trois programmes sont en phase de commercialisation : l'un d'Expansiel, au bord d'une belle avenue tout juste requalifiée, l'autre d'Icade, dans le quartier des Merisiers, proche de toutes commodités. Le 3e, de Bati Conseil, se trouve au coeur de la plaine de Neauphle, près d'une placette commerçante. Deux projets sont à venir, de même que du locatif intermédiaire de la Foncière Logement. Ces constructions se vendent entre 2 400 et 3 100 €/m2, un prix inférieur de 25% à celui des communes voisines. Les habitants trouvent donc une offre complète pour leur parcours résidentiel et se sont portés acquéreurs de la moitié des nouveaux logements.


I. B. : Comment percevez-vous l'OIN à laquelle se rattache la ville ?


G. M. : Nous serons ravis d'y participer, si celle-ci complète notre dynamique de développement.


Nous ne sommes pas là seulement pour fabriquer des logements ; nous souhaitons aussi générer de la recherche, de l'économie et de la formation.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur