1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE GILLES RICOUR DE BOURGIES, Président de la Fnaim Paris / Île-de-France

L'AVIS DE GILLES RICOUR DE BOURGIES, Président de la Fnaim Paris / Île-de-France

Le coût énergétique devient fondamental

L'AVIS DE GILLES RICOUR DE BOURGIES, Président de la Fnaim Paris / Île-de-France
L'AVIS DE GILLES RICOUR DE BOURGIES, Président de la Fnaim Paris / Île-de-France


I.B. : bien acheter, c'est souvent revendre avantageusement son appartement pour ensuite racheter dans le neuf. Peut-on dire que le marché de la revente est actif en petite couronne ? Voire favorable au vendeur ? Gilles Ricour de Bourgies : dans les Hauts-de-Seine, certainement. Le vendeur a lamain, et l'on retrouve la problématique de Paris : pénurie d'offre, demande soutenue, donc prix légèrement à la hausse. En un an, entre les 1er juillet 2009 et 2010, l'activité a quasiment doublé. Les prix ont gagné 2%,moins qu'à Paris (+ 4,5%) et dans l'Île-de-France incluant la capitale (+ 3,5%),mais plus que dans l'Hexagone (- 0,7%). Si le marché est dynamique et la reprise sensible depuis trois mois, c'est en raison de la demande et non de l'offre, car les vendeurs tardent à mettre en vente de peur de ne pas trouver de produit de remplacement. En Seine-Saint-Denis, le marché est aussi en sous-offre. Les prix demeurent stables, avec une légère baisse du haut de gamme qui n'a pas retrouvé sa clientèle. Le Val-de-Marne manque cruellement de produits et tous les logements aux prix dumarché s'écoulent bien.


Comme les acquéreurs ne surpayent pas, nous ne percevons pas de hausse des prix.



I.B. : combien de temps faut-il pour revendre?


G.R.de B. : le délai oscille entre un et deux mois alors qu'il était de six mois voilà un semestre… Le conseil que je donnerais à un vendeur, est d'avoir une bonne expertise dumarché pour fixer son prix.


La notion de moyenne est dépassée. L'estimation vaut immeuble par immeuble, avec un rapport parfois d'un à deux dans une rue. Autre point, le coût énergétique devient fondamental d'autant que l'étiquetage énergie-climat sera obligatoire dans les annonces à partir du 1er janvier. Le prix de revient incluant charges et travaux devrait prendre le pas sur le prix de vente.

Services