1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE DOMINIQUE DUPERRET, Secrétaire général de l'Union des maisons françaises (UMF)

L'AVIS DE DOMINIQUE DUPERRET, Secrétaire général de l'Union des maisons françaises (UMF)

Indicateur Bertrand: Quel bilan peut-on tirer de cette année 2010 ?

L'AVIS DE DOMINIQUE DUPERRET, Secrétaire général de l'Union des maisons françaises (UMF)
L'AVIS DE DOMINIQUE DUPERRET, Secrétaire général de l'Union des maisons françaises (UMF)

Dominique Duperret :Après la grande dépression de 2008 et la réaction assez forte du marché demai 2009 à mai 2010, on peut dire que, sur 2010, le marché de la maison individuelle s'est stabilisé à un rythme de croisière.


Nous devrions en effet terminer l'année autour de 175000 maisons vendues, contre 170000 en 2009. Le marché s'est donc indéniablement redressé, mais 2010 aura été une année plus contrastée que 2009. Le début d'année, jusqu'au mois de juin, a été très positif par rapport aux mêmes mois de 2009, mais on a ressenti, à partir demai-juin, un essoufflement dans la hausse.



I. B. : Quelles sont les perspectives pour 2011 ?


D.D. :Nous sommes face à une grande inconnue. Quel sera l'impact de la suppression des aides du plan de relance, dès le 31 décembre de cette année ?


La difficulté est que nous sortons d'un dispositif axé sur l'accession sociale pour revenir à un système d'aide plus traditionnel, par le biais du nouveau PTZ.


Nous estimons que les accédants aux revenus modestes (autour de 2000€), que nous arrivions à financer grâce aux mesures du plan de relance, seront, dans le cadre du nouveau dispositif, plus difficiles à solvabiliser. Nous devrions assister à un déplacement du marché, avec sans doutemoins de primo-accession.


Il va falloir trouver desmoyens pour faire renaître la secondo-accession, une clientèle qui a été complètement anéantie pendant la crise.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur