1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L’AVIS DE DOMINIQUE DUPERRET, Secrétaire général de l’Union des maisons françaises

L’AVIS DE DOMINIQUE DUPERRET, Secrétaire général de l’Union des maisons françaises

Une avancée vers une meilleure maîtrise des coûts

L’AVIS DE DOMINIQUE DUPERRET, Secrétaire général de l’Union des maisons françaises
L’AVIS DE DOMINIQUE DUPERRET, Secrétaire général de l’Union des maisons françaises

Dominique Duperret : En 2008, le marché de la maison individuelle a connu une baisse d’environ 20 % par rapport à 2007. De septembre à décembre, la chute a été plus sévère encore avec moins 25 %, en raison de la crise financière et bancaire. L’année 2009 restera compliquée et les crédits, tant pour les ménages que pour les entreprises, demeureront difficiles à obtenir. Les banques tiennent parfois un double langage; elles disent continuer à prêter, alors que sur le terrain, nous constatons un resserrement des offres de crédits. Autant cette crise a été brutale, autant le rebond peut être assez vif si la fluidité bancaire revient. Car les besoins en logements restent identiques, et le désir des Français de devenir propriétaire est toujours aussi tenace. Certaines mesures les y encouragent, comme la Maison à 15€ par jour. Même si nous constatons une certaine lourdeur du dispositif, qui dépend de l’engagement des communes. Celles-ci doivent attribuer une subvention ou une bonification de 3 000 à 5 000 € selon la zone géographique et la taille du ménage. Quant à la maison dite à basse consommation d’énergie, elle devient réalité. Cette avancée est liée aux techniques de construction performantes, sans rupture avec la filière traditionnelle, ce qui permet d’atteindre une meilleure maîtrise des coûts. L’intégration des dispositifs d’énergie renouvelable comme la géothermie, ou les panneaux photovoltaïque va se généraliser.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur