1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L’AVIS DE CHRISTOPHE VOLLE - Directeur études et recherches de Ad Valorem

L’AVIS DE CHRISTOPHE VOLLE - Directeur études et recherches de Ad Valorem

Indicateur Bertrand : Où les investisseurs peuvent-ils encore faire de bonnes affaires ?

L’AVIS DE CHRISTOPHE VOLLE - Directeur études et recherches de Ad Valorem
L’AVIS DE CHRISTOPHE VOLLE - Directeur études et recherches de Ad Valorem

Christophe Volle : Plus on investit en centre-ville plus la charge foncière est forte et plus la proximité des services fait grimper le prix d’acquisition du bien. Ce qui affecte bien sûr le rendement à la baisse. Cela étant c’est dans ces zones de centreville que la demande est supérieure à l’offre et le but d’un investisseur est tout de même que son bien soit occupé. On peut désormais trouver de bonnes affaires en proche banlieue des grandes agglomérations car les pouvoirs publics et les promoteurs s’approprient d’anciennes friches industrielles pour y créer de nouveaux centres villes. C’est par exemple le cas à Marseille, mais aussi à Lyon Confluence. Ces espaces, moins cher à l’achat, présenteront les mêmes prestations de service en termes de commerces et de transports que les centres villes historiques. Evidemment, quelques inconvénients demeurent : il s’agit souvent de gros programmes immobiliers donc la concurrence entre les acheteurs est rude ce qui n’aide pas à la baisse des prix. De même, les locataires n’auront que l’embarras du choix. Ils choisiront donc les biens les plus attractifs, soit les appartements les mieux placés et ceux présentant le meilleur rapport qualité prix. Les propriétaires bailleurs devront donc se montrer très convaincants ou accepter de minorer leurs loyers.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur