L’AVIS DE BERNARD NUCCI Président de la FPC* des Alpes

Indicateur Bertrand : Comment percevez-vous 2008 sur la région Rhône-Alpes ?

L’AVIS DE BERNARD NUCCI Président de la FPC* des Alpes
L’AVIS DE BERNARD NUCCI Président de la FPC* des Alpes

Bernard Nucci : L'activité de la promotion immobilière a bien fonctionné en 2007, mais certains indicateurs prouvent que nous entrons dans une période de turbulences importantes. Notre rythme des ventes est redescendu au niveau classique de cinq à six ans plus tôt. Nos prix de vente ont augmenté de façon considérable en raison de la croissance des coûts de construction, du surcoût généré par le développement durable et de la politique d'acquisition foncière démesurée de certains de nos confrères. Ainsi, sur la région, le prix moyen/m2 a augmenté de 16,08 % en un an, passant de 3 038 e au 2e trimestre 2006 à 3 548 e un an plus tard alors que la demande se situe bien en deçà, aux alentours de 2 800/3 000 e. On peut anticiper pour cette année une stabilité des prix et un tassement principalement au niveau du foncier, mais les promoteurs doivent se poser la bonne question, notamment avec les collectivités : comment produire du foncier abordable de manière à générer des logements accessibles et de qualité pour la majorité des Français ?


I. B. : Sur Grenoble, vous aviez mis au point une charte à ce sujet. Où en est-elle ?


B. N. : La ville de Grenoble impose que toute construction neuve comporte une fraction de logements sociaux de 10, 20 ou 30 % suivant les quartiers. Nous avons donc signé une charte tripartite - entre les bailleurs sociaux, la municipalité et la FPC des Alpes - dans laquelle nous fixons le prix du foncier, dévolu au logement social sur la parcelle privée, à 200 e/m2 Shon. Cela permet d'éviter la surenchère entre promoteurs qui favorise l'inflation de nos prix de sortie. En avril, après les élections municipales, cette charte sera actualisée.























Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur