L’architecture renouvelle les programmes immobiliers

De la même façon, des jours nouveaux se lèvent-ils pour l’architecture ? Des formes assez audacieuses sortent du sol autour d’équipements emblématiques, comme le quartier Masséna de Paris Rive Gauche qui a grandi au contact de la bibliothèque François- Mitterrand. Dans l’ouest, à Boulogne, le destin culturel de l’île Seguin pousse à la créativité sur les anciens terrains Renault où travaillent une cinquantaine d’architectes et une dizaine de paysagistes. En même temps, l’Arche donne le la à La Défense et sur les terrasses de Nanterre. Le stade de France a relancé la Seine-Saint- Denis et de futurs grands projets vont accompagner le mouvement : la Cité de l’air et de l’espace du Bourget, les Archives nationales livrées en 2012 à Pierrefitte, le Centre nautique olympique d’Aubervilliers et la Cité du cinéma de Luc Besson à Saint- Denis (les études sont bien avancées, mais le chantier n’a pas encore démarré). Quant à la requalification des grands moulins de Pantin, elle représentera sans doute un déclic pour les alentours.

L’architecture renouvelle les programmes immobiliers
L’architecture renouvelle les programmes immobiliers

Une offre décalée arrive sur le marché.


Un petit nombre de programmes immobiliers commence à faire preuve d’une fibre architecturale. Ainsi, dans le 17e, un “workshop” de jeunes équipes internationales d’architectes a été constitué pour réaliser un habitat très inventif, le long de la rue Rebière. Chaque équipe a ainsi conçu une vingtaine de logements en y mettant sa patte personnelle, si bien que le projet, spectaculaire, a donné lieu à l’exposition “Autrement rue Rebière” du pavillon de l’Arsenal (seul le programme de Nexity est en accession à la propriété, à partir de 6 000 €/m2 avec la TVA à 5,5 %). Un autre spécimen de cette espèce est en voie d’apparition à Issy-les-Moulineaux. Dans le véritable laboratoire d’architecture que constitue l’Ile Saint-Germain, la maîtrise d’oeuvre de la Villa Marina a été confiée par Franco Suisse à Dubosc et Landowski, les architectes de l’école en face du projet, de la requalification des arches du RER et de l’usine verte Isseane dont la construction s’achève. “L’enjeu est d’échapper au style appartement en évitant les barres et l’uniformité”, expliquent les architectes. Le programme comprend 14 appartements à 8 100 €/m2 hors parking. Une autre preuve de la vitalité architecturale du moment : le projet Arche en Seine, près de la Grande Arche de La Défense et sur l’îlot Pesaro des Terrasses de Nanterre. Conçu par Jean Mas, des Ateliers 234, l’ouvrage a été lauréat d’une Pyramide d’argent de la FPC dans la catégorie “Esthétique immobilière”. Sur les 157 appartements, 85 sont en accession à la propriété à 4 400 €/m2 en moyenne, un prix maîtrisé selon le voeu de la mairie. Arche en Seine (Icade/Vinci Immobilier) est le premier d’une série de 500 appartements construits dans la même veine.


Geste architectural fort à La Défense.


La tour Signal, carrément juchée sur l’Esplanade de La Défense, juste à côté de la Grande Arche, pique immédiatement la curiosité. “Il s’agit du geste architectural le plus important en région parisienne depuis l’édification de la tour Eiffel”, affirme Patrick Devedjian, qui en a profité pour dévoiler le nom du lauréat du projet : Jean Nouvel. L’expression revêt une certaine emphase, il faut bien l’avouer, mais le côté “très novateur en matière architecturale” de la tour et sa “typologie encore jamais vue” ont tout de même fini par emporter la décision du jury. Le projet est mixte, ce qui n’est pas nouveau, mais à la verticale, ce qui est totalement inédit. Les fonctions se superposent en effet sur quelque 71 étages : bureaux, commerces, restaurants, hôtel, équipements publics et, enfin, des logements avec jardins aux niveaux supérieurs. Compte tenu des 100 millions d’euros de charges foncières et du coût de construction, estimé provisoirement à 600 millions d’euros, les appartements seront probablement vendus à plus de 10 000 €/m2, pour une livraison pressentie à Noël 2013. Cela dit, les Franciliens gardent, dans leur majorité, le goût d’une architecture traditionnelle. La percée des formes de notre époque s’annonce donc plutôt laborieuse.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur