L’APL ou Aide Personnalisée au Logement

L’Aide Personnalisée au Logement (APL) répond au même souci d’atténuer les charges de remboursement. Son versement ne dépend pas seulement de la situation familiale, mais aussi du type de prêt obtenu. Seuls les prêts PAS et les prêts conventionnés permettent de bénéficier de l’APL. Ces prêts sont proposés par les banques, mais l’Etat apporte sa garantie. Par ailleurs, il est possible de les mobiliser sur de longues durées (jusqu’à 30 ans sans apport personnel) ce qui permet des conditions intéressantes en termes de taux et de durée. Si en complément d’un de ces deux prêts, vous avez droit au PTZ (prêt à 0 %), la mensualité correspondante est prise en compte pour le calcul de l’APL. Comme l’allocation logement, l’APL peut être réduite si vos revenus augmentent ou si vos charges de famille diminuent. Il est donc nécessaire de prendre en compte ces variantes. Les règles de calcul sont très proches de celles de l’allocation logement, mais le montant est plus avantageux.

L’APL ou Aide Personnalisée au Logement
L’APL ou Aide Personnalisée au Logement

En reprenant l’exemple précédant, la même famille souscrivant un PAS, bénéficiera d’une APL de 92,20 r, ramenant son endettement initial à 633,35 r, soit un endettement de moins de 32 %.


Avantage supplémentaire de l’APL, une prime de déménagement est attribuée aux familles qui changent de logement à l’arrivée d’un 3e enfant ou plus, à condition que le déménagement intervienne avant les deux ans de cet enfant. Son montant est de 897,89 e pour une famille de trois enfants + 74,82 e par enfant supplémentaire (montant au 1er janvier 2007).


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur