L'achat en résidence principale résiste dans le neuf à Lyon

Soutenu généralement par une forte demande, le marché lyonnais n’échappe toutefois pas à une baisse d’activité,même si l’acquisition en résidence principale résiste mieux que l’investissement locatif.

L'achat en résidence principale résiste dans le neuf à Lyon
L'achat en résidence principale résiste dans le neuf à Lyon

Sur les neuf premiers mois, les réservations se sont repliées sur l’aire urbaine de Lyon par rapport à 2011, et surtout aux records de 2009 et 2010. Selon le Cecim, l’observatoire immobilier lyonnais, 3 123 biens ont été réservés alors qu’ils dépassaient les 5 000 en 2010. Sur le segment du collectif, qui représente 87 % du marché, l’achat de la résidence principale résiste mieux que l’investissement locatif, lequel s’est nettement érodé depuis 2011 (-43 % au cours du semestre). Le prix moyen, hors stationnement et avec TVA à 19,6 %, reste pratiquement stable à 4 446 €/m2 à Lyon-ville (-0,3 %). Le repli est un peu plus marqué dans l’aire urbaine : -1,3 % à 3 705 €/m2. Dans un environnement incertain, en attente de mesures gouvernementales précises et stables, la promotion privée a adopté des règles prudentielles et, dès lors, freiné ses mises en vente. Au 1er octobre, l’offre disponible d’un peu plus de 4 000 lots était moins importante que l’an dernier. Les secteurs les plus fournis : la périphérie Est, qui a vécu la majorité des lancements et des réservations, suivie par la ville-centre.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur