Jeunes : pensez à l'accession

Destinés aux primo-accédants, le PTZ+ et le prêt Action logement sont des solutions idéales pour étoff er son apport.

Jeunes : pensez à l'accession
Jeunes : pensez à l'accession

 


Q uand on entre dans la vie active, on dispose rare d'un apport. Mais rien n'est perdu.


 


Certes, les banques demandent généralement au moins 10 % du prix du bien, mais peut-être pouvez-vous vous faire aider par votre famille. À défaut, pistez les petits prêts à faible taux. Tout d'abord le PTZ+. Il s'adresse à tous les primo-accédants – sans condition de revenus – qui achètent leur résidence principale.


 


Il fi nance l'achat d'un logement neuf ou ancien.


 


Plus il est performant énergétiquement – label BBC pour un logement neuf, étiquette A à D pour un logement ancien –, plus vous vous situez en zone dense, plus le montant du prêt est élevé. À titre d'exemple, si vous êtes un couple sans enfant et que vous achetez un logement neuf labellisé BBC en région parisienne (zone A), vous pouvez obtenir jusqu'à 87 200 €.


 


Dans une agglomération de plus de 250 000 habitants (zone B1) 65 600 € et dans une ville moyenne (zone B2) 48 000 €. Ses conditions de remboursement varient en fonction de vos revenus (jusqu'à 30 ans). Autre piste à explorer, le prêt Action logement (1 % logement) à demander auprès de votre comité d'entreprise. Si vous sollicitez un prêt sans travaux, vous devez être en mobilité professionnelle ou primo-accédant mais dans ce dernier cas, vos revenus ne doivent pas dépasser certains plafonds.


 


Vous pouvez aussi fi nancer l'achat d'un logement de plus de 20 ans avec travaux. Le montant du prêt oscille entre 9 600 et 17 600 € dans les zones très tendues, de 8 000 à 14 400 € dans les grandes villes et de 6 400 à 11 200 € dans les zones rurales. Le taux est très inférieur à ceux du secteur bancaire (autour de 2 % assurance comprise).


 


 


 


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur