1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. jean-Pierre Moure : " Des logements neufs pour répondre à la démographie "

jean-Pierre Moure : " Des logements neufs pour répondre à la démographie "

Jean-Pierre Moure, président de Montpellier Agglomération, répond à Explorimmoneuf.

jean-Pierre Moure : " Des logements neufs pour répondre à la démographie "
jean-Pierre Moure : " Des logements neufs pour répondre à la démographie "

Exlorimmoneuf. Quelles sont les priorités en matière de logement sur la communauté d’agglomération de Montpellier ?


Jean-Pierre Moure : Le budget logement reste une priorité. En 2012, l’objectif était la production de 5 000 logements. Entre l’accession, le secteur libre et le logement social, nous avons atteint une production de 5 438 logements, dont environ 1 800 logements sociaux. Sur cinq ans, la production annuelle a été quasiment conforme aux orientations du PLH, soit 4 975 logements. Nous sommes en train de tout mettre en oeuvre pour que le marché évite un effet de ciseau, et c’est pourquoi nous sommes à la recherche de nouvelles formules qui correspondent mieux à l’état de la demande.


 


Explorimmoneuf. Quels sont vos objectifs pour les années à venir ?


J-P. M. : Le PLH 2013-2018 entérine le passage à 30 % de logements sociaux sur l’ensemble des communes de l’agglomération, ainsi que 20 % à caractère abordable. Les PLU sont compatibles avec le SCOT et les conditions sont donc réunies pour traduire dans les faits une vraie politique urbaine, notamment avec des opérations symboliques. Ceci prend la forme de OZ Montpellier Nature Urbaine, un espace de 350 hectares dont 200 d’espaces verts préservés, avec des logements, des parcs, des jardins familiaux, mais aussi un quartier d’affaires de dimension européenne avec plus de 350 000 m2 de bureaux pour la réalisation d’un pôle tertiaire supérieur. Les lancements commerciaux débuteront entre 2014 et 2015, avec pour point d’orgue l’implantation de la gare TGV. C’est aussi l’Eco-Cité, un projet urbain " de Montpellier à la Mer ", qui concerne les communes de Castelnau-le-Lez, Montpellier, Lattes et Pérols. Ce sont 1 500 logements qui y seront réalisés. Je pourrais encore citer le projet de l’EAI, celui de la Restanque, la cinquième ligne de tramway...


 


EI9. Comment abordez-vous cette année délicate ?


J-P. M. : Nous sommes dans un contexte tendu, mais les résultats sur Montpellier sont satisfaisants, notamment par rapport aux objectifs de logements sociaux. Il faut garder à l’esprit que 6 000 personnes arrivent chaque année : la croissance démographique est ainsi deux fois plus importante que dans les autres métropoles françaises. En temps de crise, il faut rester offensif et prendre la mesure des difficultés des ménages pour les accompagner. C’est tout le sens des 900 millions d’euros de budget de cette année. Dans ce contexte, Montpellier Unlimited s’inscrit dans un prolongement et se hisse à la hauteur du potentiel de ce territoire.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur