Jean-Marc Ayrault : " Toutes les lignes seront mises en service "

Jean-Marc Ayrault, premier ministre, s'exprime sur le Grand Paris.

Jean-Marc Ayrault : " Toutes les lignes seront mises en service "
Jean-Marc Ayrault : " Toutes les lignes seront mises en service "

Pas un mot n’a filtré sur la décision du gouvernement à la suite du rapport Auzannet. Jusqu’à ce que le Premier ministre donne officiellement le coup d’envoi du métro périphérique, le 6 mars. " Les lignes seront lancées en parallèle ", sans découpage en tronçons, a-t-il promis, repoussant tout de même la mise en service à 2030. De surcroît, le réseau existant sera amélioré et étendu de Paris vers la banlieue. Les tramways se réaliseront comme prévu, de même que la desserte portuaire de la vallée de la Seine. Tel est le " Nouveau Grand Paris ". Un investissement lourd, mais pouvant générer " 60 milliards par an de retombées fiscales à partir de 2030 ", selon la Chambre de commerce et d’industrie d’Île-de-France. L’État, donc tout le pays, en profitera.


 


Des outils pour le logement


En invoquant " les difficultés à se loger, y compris de la classe moyenne ", Jean-Marc Ayrault a aussi dressé la feuille de route du logement francilien. Les établissements publics fonciers (EPF) seront fusionnés. Rappelons que ces établissements achètent des terrains qu’ils " portent " durant un temps pour des collectivités à leur demande. En échange, les communes devront construire sur ce foncier un certain pourcentage de logements sociaux. Jusqu’à présent, cette fusion était opérationnelle à l’est, mais les Yvelines et les Hauts-de-Seine y échappaient. Le gouvernement va aussi constituer un fonds de solidarité entre les communes. Autant de dispositions qui ne font pas le bonheur des Hauts-de-Seine : " Le gouvernement confond la richesse des territoires et celle des collectivités qui les administrent ", a riposté Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine, en soulignant que des transports du 92 n’étaient pas mentionnés dans le projet du gouvernement, comme le prolongement du tramway Antony-Clamart jusqu’à Issy. Par contre, Jean-Paul Huchon, président de la Région, adhère au Nouveau Grand Paris, d’autant que le schéma directeur 2030, établi par la Région, devient le " document de référence ", comme l’a précisé le Premier ministre. Par là, il faut s’attendre à une densification de la zone centrale au profit d’immeubles collectifs tout en préservant la nature en ville.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur