Investissement dans le Nord et l'Est de l’Hexagone

Plus 23 % ! Telle est l’augmentation des prix enregistrée à Lille en 2007 dans l’immobilier neuf (3 314 e/m2). Soit la deuxième plus forte progression avec Grenoble. Pour autant, la métropole lilloise reste un bon investissement notamment dans les petites surfaces. À Lille, les logements pour étudiants restent des denrées rares. Pour des rendements plus importants, mieux vaut se déplacer vers Tourcoing et son prix d’achat au mètre carré inférieur de 20 % aux prix de la capitale du Nord. Pour ceux qui ont un budget plus conséquent, la très chic banlieue lilloise de Roncq (59), lieu de résidence de la bourgeoisie locale, peut être une bonne affaire sur le long terme. Mieux vaut y investir dans une maison ou un grand appartement (mini 3-pièces), de grand standing, afin d’être en phase avec la demande locale. Dans l’Est, l’entrée en gare de Strasbourg en juin dernier du TGV a d’ores et déjà fait grimper les prix de l’immobilier. Et notamment du neuf. Érodant d’autant le rendement des biens. Toutefois, en 2010, le prolongement de ligne entre Baudrecourt et Vendenheim, mettra Strasbourg à 1h50 de Paris. La mise en service du TGV Rhin- Rhône prévue en 2012, mettra la région au coeur d’un grand axe à grande vitesse reliant la mer du Nord à la Méditerranée. En terme d’investissement, Strasbourg affiche encore un beau potentiel. Par exemple le long de l’axe Strasbourg/Kehl. Ce vaste territoire d’environ 250 ha traversé par la RN4 reliant la France à l’Allemagne, offre 100 000 m2 d’espaces disponibles pour des bureaux, des zones d’activité mais aussi des logements. La Communauté urbaine de Strasbourg améliore également le réseau de transport local. 20 nouvelles stations de tramway (46 actuellement) devraient prochainement desservir ses communes limitrophes. De quoi redonner un vrai dynamisme à cette ville jusque-là très focalisée sur son centre-ville.

Investissement dans le Nord et l'Est de l’Hexagone
Investissement dans le Nord et l'Est de l’Hexagone

Plus 23 % ! Telle est l’augmentation des prix enregistrée à Lille en 2007 dans l’immobilier neuf (3 314 e/m2). Soit la deuxième plus forte progression avec Grenoble. Pour autant, la métropole lilloise reste un bon investissement notamment dans les petites surfaces. À Lille, les logements pour étudiants restent des denrées rares. Pour des rendements plus importants, mieux vaut se déplacer vers Tourcoing et son prix d’achat au mètre carré inférieur de 20 % aux prix de la capitale du Nord. Pour ceux qui ont un budget plus conséquent, la très chic banlieue lilloise de Roncq (59), lieu de résidence de la bourgeoisie locale, peut être une bonne affaire sur le long terme. Mieux vaut y investir dans une maison ou un grand appartement (mini 3-pièces), de grand standing, afin d’être en phase avec la demande locale. Dans l’Est, l’entrée en gare de Strasbourg en juin dernier du TGV a d’ores et déjà fait grimper les prix de l’immobilier. Et notamment du neuf. Érodant d’autant le rendement des biens. Toutefois, en 2010, le prolongement de ligne entre Baudrecourt et Vendenheim, mettra Strasbourg à 1h50 de Paris. La mise en service du TGV Rhin- Rhône prévue en 2012, mettra la région au coeur d’un grand axe à grande vitesse reliant la mer du Nord à la Méditerranée. En terme d’investissement, Strasbourg affiche encore un beau potentiel. Par exemple le long de l’axe Strasbourg/Kehl. Ce vaste territoire d’environ 250 ha traversé par la RN4 reliant la France à l’Allemagne, offre 100 000 m2 d’espaces disponibles pour des bureaux, des zones d’activité mais aussi des logements. La Communauté urbaine de Strasbourg améliore également le réseau de transport local. 20 nouvelles stations de tramway (46 actuellement) devraient prochainement desservir ses communes limitrophes. De quoi redonner un vrai dynamisme à cette ville jusque-là très focalisée sur son centre-ville.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur