Investir malin : Borloo ou Robien ?

Le Robien a changé, le Borloo est arrivé. Derrière ces modifications, reste le but d'encourager la production de logements locatifs. Comment choisir entre les deux ? Mode d'emploi.

Investir malin : Borloo ou Robien ?
Investir malin : Borloo ou Robien ?

La relance de la construction sur toute la chaîne du logement est prioritaire, car pour répondre aux besoins de logement, c'est l'ensemble de la chaîne que nous sommes en train de redynamiser", expliquait Jean-Louis Borloo, le ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement dans nos colonnes, en septembre dernier. C'est là tout l'objectif de la loi Engagement national pour le logement, dont un volet important concerne l'investissement locatif. En modifiant le dispositif Robien existant et en en créant un nouveau, qui a pris son nom, le ministre a souhaité orienter la production de logements locatifs neufs en suivant deux priorités : la recentrer sur les agglomérations les plus tendues avec le Robien, d'une part, et en direction des ménages aux revenus modestes et moyens avec le nouveau dispositif Borloo, d'autre part. "Au total, ce sont plus de 60 000 logements neufs par an qui seront mis sur le marché de la location grâce à ces deux produits d'investissement : 35 000 à 40 000 en Robien recentré et 20 000 à 25 000 en Borloo populaire", pronostique Jean-Louis Borloo.


 

Services