Interview de Jean-Pierre Fourcade Sénateur-Maire de Boulogne-Billancourt

Indicateur Bertrand : Où en êtes-vous concernant les anciens terrains Renault et l'aménagement de l'île Seguin ?

Interview de Jean-Pierre Fourcade Sénateur-Maire de Boulogne-Billancourt
Interview de Jean-Pierre Fourcade Sénateur-Maire de Boulogne-Billancourt

Jean-Pierre Fourcade : C'est désormais la vocation scientifique qui va être développée. Elle représentera la moitié de l'île Seguin. Labellisé par le gouvernement "Pôle de compétitivité internationale", le pôle MediTech santé sera dédié à la recherche. Donc dans une partie des anciens terrains Renault avec un important groupe de parrains. Ce projet mondial permettra le regroupement d'acteurs majeurs de la santé. L'ambition est de devenir, à l'horizon 2010, le premier pôle industriel européen dans le domaine du médicament et de l'innovation thérapeutique. Tout cela veut dire un effort particulier porté sur l'accueil : des résidences hôtelières pour chercheurs, artistes, un grand hôtel de 150 chambres, des résidences étudiantes. L'île Seguin, c'est parti !


I.B. : Et en matière de programmes immobiliers ?


J.-P. F. : Sur la ZAC Renault, le programme logement, le premier de l'îlot Renault a été inauguré cet été, au total 230 logements dont 80 logements sociaux, 150 logements privés en accession à la propriété, répartis dans 4 architectures différentes, 3 maisons individuelles. Le 2e îlot Renault comprenant 45 appartements fera face à la piscine, par ailleurs nous envisageons de lancer sur le Trapèze d'ici la fin de l'année, 4 opérations de logements, de bureaux, des appartements collectifs, des crèches, des haltes-garderies sur 100 000 m2. Ce nouveau quartier en devenir, conçu sur le thème de la ville-parc sera organisé autour d'un grand parc parallèle à la Seine.


I.B. : Quelle est votre politique générale en matière de logement ?


J.-P. F. : Agir sur tous les secteurs. Le réhabilité, les intermédiaires et le neuf. Nous essayons de créer de la mixité notamment dans le Nord de Boulogne avec des opérations de logements sociaux, composées de trois catégories PLS, PLUS et PLAI, l'accession à la propriété et le développement de logements conventionnés. Pour les opérations immobilière sur la ville, je demande que soient respectés la diversité architecturale, en faisant appel à plusieurs architectes, la mixité sociale, en construisant des logements libres mais aussi des logements sociaux et des équipements publics, et enfin, un espace vert central. Ces trois principes de base sont indispensables à la cohésion d'une ville. Je souhaite que les futurs habitants arrivent dans une ville accueillante et conviviale qui offre toutes les structures et équipements nécessaires.


I.B. : Quel type de clientèle attirez-vous ?


J.-P. F. : Boulogne est totalement hétéroclite. Tout d'abord une population immigrée qui vient d'Afrique ou d'Asie et qui travaille courageusement, ensuite un public de jeunes ménages de Paris qui viennent acheter ou louer, des primo-accédants qui achètent de petits appartements et souhaitent trouver à proximité des crèches, des haltes-garderies ; enfin une clientèle plus aisée qui achète du neuf ou de l'ancien réaménagé. De nombreux cadres dirigeants sont installés à Boulogne. Avec les 80 000 emplois implantés au sein des multiples entreprises, Boulogne peut s'enorgueillir de compter près de 150 000 habitants à l'heure du déjeuner. C'est un développement formidable !


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur