Interview de Henry Buzy-Cazaux, directeur général adjoint de Foncia

Indicateur Bertrand : Quels sont les avantages de la délégation de la gestion locative pour un propriétaire ?

Interview de Henry Buzy-Cazaux, directeur général adjoint de Foncia
Interview de Henry Buzy-Cazaux, directeur général adjoint de Foncia

Henri Buzy-Cazaux : L'exploitation d'un logement locatif comprend deux phases : la location à proprement parler et la gestion de la relation locative qui se crée. Dans une situation où la demande est forte, les propriétaires ont souvent l'illusion que louer est aisé. Ils négligent la principale difficulté, qui est de trouver un locataire solvable. Il faut être en mesure de fixer les bons critères de choix, de les adapter selon les candidats et d'exiger ensuite tous les justificatifs en veillant à leur cohérence et à leur authenticité. Il faut encore déterminer le meilleur niveau de loyer. Il doit correspondre non seulement au marché locatif mais aussi au niveau de prestations du logement, sur lequel nous portons un regard plus objectif que le propriétaire. Cela évite les périodes de vacance locative, qui lui font perdre de l'argent. Il faut aussi connaître les textes juridiques, pour éviter de rédiger des actes illicites. Beaucoup de propriétaires ont encore des baux dont les stipulations ne sont pas conformes à la loi, qui a évolué depuis 89. La gestion du contrat pendant toute la durée du bail suppose ensuite l'appel du loyer, son recouvrement, celui des charges. Là encore, c'est un métier ! La distinction de la partie des charges récupérables sur le locataire fait l'objet de recours, d'interprétations. De même pour ce qui concerne les réparations locatives et les états des lieux, régis par un décret de 1987 encore plus ouvert que celui concernant les charges. Difficile, sans s'éclairer de toute la jurisprudence, de déterminer avec précision et sans contestations qui doit payer quoi ! En résumé, il n'y a vraiment pas de place pour l'approximation ou l'improvisation et il faut avoir des compétences juridiques.


I.B. : Les impayés constituent le problème numéro un des propriétaires. Quelles garanties offrez-vous sur ce terrain ?


H.B.C. : Nos garanties remportent un grand succès : aujourd'hui, 83 % de nos nouveaux bailleurs souscrivent cette garantie contre 20 ou 30 % il y a 10 ans ! Mais au-delà des garanties, le secret de la lutte contre les impayés réside dans la réactivité que nous, professionnels, pouvons avoir dès qu'un impayé se présente. Au sein de chaque cabinet Foncia, nous avons un service dédié au recouvrement qui déclenche les procédures sans attendre, amiables d'abord, contentieux s'il le faut. On ne laisse jamais un locataire s'embourber dans cette situation et l'apurement de la dette est toujours contractualisé.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur