Immobilier neuf dans le Sud-Ouest : un optimisme assumé

Tandis que dans l’aire urbaine de Toulouse, l’offre existante s’adapte bien au marché, Bordeaux lance une vaste opération d’aménagement d’écoquartier.

Immobilier neuf dans le Sud-Ouest : un optimisme assumé
Immobilier neuf dans le Sud-Ouest : un optimisme assumé

Le marché toulousain est en pleine mutation. “Entre 2006 et 2007, l’offre a fortement progressé, mais elle a changé de nature : il existe désormais une offre disponible en Droc (Déclaration réglementaire d’ouverture de chantier) mais aussi sur plan, en pré-commercialisation et, pour une part marginale, en chantier achevé”. Ce qu’annonce Roger Metellus, président de la chambre régionale de la FPC Midi-Pyrénées, est nouveau, et pas forcément négatif. “Pendant des années, le marché était uniquement composé d’une offre en Droc, sans précommercialisation et encore moins avec des logements achevés. Désormais, l’acheteur a le choix”. Selon l’Observer de l’immobilier toulousain, “les volumes de ventes se sont stabilisés”, mais ne reculent pas : en 2007, on a ainsi enregistré 5 662 acquisitions contre 5 540 en 2006, et les mises en vente ont opéré un léger repli durant la même période : 7 393 logements en 2007, contre 7 695 en 2006. Quant aux prix, Roger Metellus annonce une progression de 5 % en moyenne sur la ville de Toulouse entre 2006 et 2007, avec un niveau estimé à 3 200 €/m2 habitable : “L'année 2008 montre qu’en matière de baisse, nous assistons à une décélération avec des marchés à plusieurs vitesses, entre des secteurs cotés où les prix se maintiendront aisément et d’autres, en troisième ou en quatrième couronne de Toulouse, où les prix, situés aux alentours de 2 500 € le m2, pourraient évoluer différemment ».


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur