Immobilier neuf à Paris et grande couronne

Un marché qui se ressource : Choc, chic et parfois même très chic, une offre nouvelle attise toujours les convoitises. Les lancements de programmes immobiliers commencent à pointer et vont sans aucun doute s'amplifier en nombre ensuite. Grands projets pour un grand Paris.

Immobilier neuf à Paris et grande couronne
Immobilier neuf à Paris et grande couronne

Période étrange... Voilà quelque temps, l'offre neuve se trouvait dans les bureaux de vente, mais point d'acheteurs. Puis, les mesures gouvernementales de relance sont intervenues comme la bonne fée du logement, et finalement la demande est repartie. Un an plus tard, où en sommes-nous ?



La demande est là, mais pas l'offre, car les stocks ont été épuisés à la vitesse grand "V", et plutôt au chalut qu'au filet à crevettes. Résultat, le marché s'est asséché.


Beaucoup de dossiers d'opérations d'habitat n'en sont qu'à l'étude et les appels d'offres ne sont pas légion. Cela augure d'une année 2010 qui pourrait ne pas être aussi "historique" qu'on le présume, faute d'offres et non de demandes. En revanche, les démarrages de chantiers pourraient s'accélérer au premier semestre car les coûts de construction sont encore contenus.



Un savoir-faire parisien


Paris compte 2,2 millions d'habitants sur 11,6 millions de Franciliens. Pour autant et selon l'enquête sur la commercialisation des logements neufs (ECLN), seulement 270 appartements ont été mis en vente dans la capitale en 2009 contre 12 000 dans toute l'Île-de-France, bien moins construite, il est vrai. Le décalage demeure néanmoins saisissant.


Pour l'heure, l'un des opérateurs les plus généreux en lancements parisiens semble être Ogic. Le promoteur a trois projets sur le feu, respectivement en avril dans le 15e, rue Letellier, en mai dans le 14e, rue Montbrun, et en septembre dans le 19e, rue de Meaux, à côté du marché Secrétan. Ces opérations seront montées sur du foncier privé, très disputé par la profession, et non sur les grandes opérations publiques que sont les Zac (Zones d'aménagement concertées).


"De tels terrains sont souvent occupés à l'origine par des garages ou des activités professionnelles, explique Emmanuel Deloge, le président du directoire d'Ogic, en ajoutant que développer une opération dans la capitale requiert un "savoir-faire parisien".


Il faut "une bonne pratique du haut de gamme, de l'expérience et de la crédibilité de même qu'un réseau auprès de la Ville de Paris, des associations et de la commission du Vieux-Paris". L'effet de la rareté, voire de la pénurie, jouant à plein, un projet de 20 logements se vend en trois mois en moyenne. La clientèle traditionnelle se compose d'investisseurs et de propriétaires qui revendent leur résidence principale afin d'optimiser leur confort. Rares sont les primo-accédants tellement les prix parisiens sont élevés. Les trois projets d'Ogic tournent autour de 10 000 €/m2 dans le 15e et le 14e et de 7 500 €/m2 dans le 19e. Des niveaux habituels dans la capitale.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur