Il rêve d’une vraie tour durable

Par “conviction et passion”, Nicolas Michelin s’intéresse de près au développement durable. A l’occasion d’Agora, la Biennale d’architecture, d’urbanisme et de design de Bordeaux, il a publié “Alerte !”, un livre manifeste pour l’innovation dans “l’architecture après pétrole”. La “grande maison active” avec des économies d’énergie naturelle (puits canadien, serre…) a sa préférence sur la “petite maison passive, un peu trop moumoute” qui rogne sur les ouvertures. Nicolas Michelin déplore le retard de la France en raison du nucléaire et des lobbies ; de plus, c’est l’un des rares pays à utiliser l’eau potable dans les sanitaires. Construire une tour durable ? “J’en rêve, admet-il, mais une vraie, sans gadget écologique !”. Cet empêcheur de céder à la facilité plaide pour un habitat élevé et mixte, en réalisant à Metz un immeuble de deux étages qui superpose commerces, bureaux et logements. “Cela n’existait pas. Pourtant, la ville, c’est le mélange !”.

Il rêve d’une vraie tour durable
Il rêve d’une vraie tour durable

 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur