IdF : L'AVIS DE CLAUDE CAGOL Président de la FPC* Ile-de-France

Indicateur Bertrand : L'an dernier, on a souvent évoqué la "baisse de la hausse des prix". Pensez-vous que ce sera encore d'actualité en 2007 ?

IdF : L'AVIS DE CLAUDE CAGOL Président de la FPC* Ile-de-France
IdF : L'AVIS DE CLAUDE CAGOL Président de la FPC* Ile-de-France

Claude Cagol : Nous considérons que l'intérêt des Franciliens pour l'immobilier et le désir de devenir propriétaire ou de changer de logement restent très vifs et ne seront pas démentis en 2007. En revanche, et nous sommes les premiers à le déplorer, la contrainte financière s'est resserrée sur les candidats à l'acquisition et les investisseurs ont été moins présents. La pression de la demande s'est donc faite moins prégnante sur le marché de l'Ile-de-France en 2006, ce qui autorise fort opportunément une hausse des prix moins vive que dans le passé. L'année 2007 devrait s'inscrire dans cette continuité favorable. Mais, il faut bien rappeler que le prix du logement est la résultante d'une série de coûts (foncier, construction, améliorations techniques), et ces derniers sont toujours mécaniquement orientés à la hausse.


I. B. : Quels secteurs géographiques vous semblent appelés à se distinguer en terme d'offre de logements ?


C. G. : Nous conserverons un choix important de produits sur deux communes déjà très actives depuis plusieurs années : Le Plessis-Robinson et Saint-Denis. L'offre est également en fort développement à Argenteuil et à Créteil. Dans les Hauts-de-Seine, à Antony, Châtenay-Malabry et Boulogne, les programmes proposeront un choix diversifié de produits. Enfin, en Seine-et-Marne, les logements à vendre seraient encore nombreux à Meaux, et, c'est plus nouveau, à Coulommiers. Dans l'Essonne, où le renouvellement de l'offre est souvent difficile, Corbeil-Essonnes, Wissous et Massy devraient présenter une offre significative. (*Fédération des promoteurs-constructeurs)


Services