Heol : quand le logement social anticipe la RT 2020

Lauréat du concours Signatures organisé par le groupe Arcade, ce programme neuf aide les particuliers à réaliser des économies d’énergie pouvant faire baisser le montant des charges locatives. Découverte.

Heol : quand le logement social anticipe la RT 2020
Heol : quand le logement social anticipe la RT 2020

Ils étaient nombreux, jeudi 18 juin 2015, à présenter leurs programmes immobiliers pour remporter l’un des trophées Signatures du groupe Arcade. "Innovation à vocation sociale ou urbaine", "rénovation accessible et durable", "innovation technique"… sont autant de catégories dans laquelle de nombreuses opérations en cours, ou déjà réalisées, participaient.

Des programmes divers, parfois mixtes, en accession, ou locatifs sociaux : "C’est ancré dans l’histoire du groupe", assure Denis Lafon, directeur de la promotion France Sud d’Arcade. "Nous produisons en moyenne 3 000 logements par an, destinés aux primo-accédants ou aux candidats aux logements aidés."

Résidence Heol, un temps d’avance

Parmi les lauréats les plus innovants, le programme locatif social de 24 logements Heol (soleil en breton) se distingue. Une opération livrée en septembre prochain, située dans le Morbihan à Saint Avé. Les loyers varient selon les logements de 244 euros à 509 euros par mois.

Typologie Nombre Loyer/mois pour les logements PLUS Loyers/mois pour les logements PLAI
Loyers/mois pour les logements PLS
T2 2 ... 244 € ...
T3 13 350 € 314 € 509 €
T4 9 423 € 379 € ...
Total 24


Développée par Gaëtan Fontaine, responsable de programmes pour Aiguillon Construction, l’opération anticipe la RT 2020 : "L’objectif était de diminuer les charges locatives. Nous avons réussi en construisant un ensemble bioclimatique, avec des baies vitrées au bon emplacement. Mais aussi en posant près de 200 m² de panneaux photovoltaïques sur les toits. Ces derniers produisent de l’électricité qui sera ensuite vendue. Les recettes profiteront aux locataires afin de les aider à diminuer leurs charges à l’année."

Sur une construction neuve classique en RT 2012, le montant total des charges pour un T4 serait d’environ 812 euros par an pour un tel immeuble. Or, grâce aux performances énergétiques d’Heol, la facture baisse de près de 40% pour atteindre les 410 euros en moyenne par an.

Une réalisation duplicable, selon Gaëtan Fontaine : "C’était le nerf de la guerre. Cela n’aurait servi à rien si le bâtiment était trop cher à réaliser. Là, nous sommes à 1180 euros du m² de coût de construction. C’est donc un programme pas cher et qui profite aux locataires."

Une unanimité avec des réserves

Si le projet a emporté l’adhésion du jury, certains membres n’hésitent pas à soulever les problèmes que peuvent poser ce type de construction, comme  Denis Ronsseray : "J’ai voté pour le programme car il est en effet très innovant. Mais gare à la course à la performance énergétique. Elle peut parfois relever de l’acrobatie."

La crainte du juré, également directeur de recherche et innovation pour le groupe Arcade, porte sur les panneaux photovoltaïques : "Le problème c’est que bien souvent, ils se dégradent en moins de 15 ans et sont difficiles à réparer. Or, pour un immeuble, 15 ans de vie, ce n’est rien."

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur