Habiter ou investir en BBC

Éco-respectueuses, confortables et avantageuses fi scalement, les constructions basse consommation rencontrent un vif succès. Enquête sur ces biens à l’ADN sophistiqué.

Habiter ou investir en BBC
Habiter ou investir en BBC

Le très attendu décret d’application de la loi de fi nances 2011 est paru au Journal offi ciel fi n décembre, traçant la voie du Prêt à taux zéro et de l’avantage fi scal liés à l’écohabitat.



Majorés ou, au contraire, “rabotés”, les bonus sont toujours là, mais verdis. Miser sur la basse consommation est d’autant plus d’actualité que le baril de pétrole remonte à près de 100 dollars, et l’étiquette énergétique s’impose dans la revente. Sur fond de banquise qui fondrait, d’air pollué et d’aggravation des allergies et autres maladies, les avantages fi nanciers ne sont peut-être pas seuls en cause du reste ?



Pas plus de 50 kwh/m2/an


Le BBC (Bâtiment basse consommation) désigne une construction qui ne consomme pas plus de 50 kWh/m2/an d’énergie, alors que la moyenne nationale atteint 250 kWh/m2/an (tous bâtiments confondus) et celle du neuf, 150 kWh/m2/an. Encore faut-il que cette énergie soit “primaire”, c’est-à-dire qu’elle englobe sa fabrication et son transport soumis à des déperditions. On considère qu’il faut 2,58 kWh d’énergie “primaire” pour pouvoir produire 1 kWh d’énergie “fi nale”, c’est-à-dire recueillie à la maison. Soit près de trois fois plus !


La moyenne requise de 50 kWh varie légèrement d’une zone climatique à l’autre, de 40 au Sud jusqu’à 65 dans l’Est, aux hivers rigoureux. De plus, l’altitude est également prise en compte. La réglementation thermique 2005, en vigueur à ce jour, n’impose pas le niveau BBC dans la construction du logement neuf. En revanche, la RT 2012, publiée au Journal offi ciel du 27 octobre 2010, rendra celui-ci obligatoire à compter du 1er janvier 2013, en même temps qu’elle généralisera la conception bioclimatique (ensoleillement, surface minimale de vitrage…) ainsi que les énergies renouvelablesou très performantes.



L’impact de ces dispositions devrait aboutir à un saut écologique d’une certaine envergure, étant donné que le secteur du bâtiment est le plus gourmand en énergie (42 %). Pis, ses rejets de gaz carbonique dans l’atmosphère ont augmenté de 15 % depuis 1990.


Avec cette nouvelle feuille de route énergétique et climatique, mise en place par le Grenelle de l’environnement, 150 milliards de kWh devraient être économisés et 35 millions de tonnes deCO2 évités d’ici à 2020. À cette date, une autre réglementation thermique assurera la promotion de la construction à énergie positive, autosuffi sante et même productrice de davantage d’énergie qu’elle n’en consomme.



Un label prisé


L’avantage fi scal du Scellier 2011 a son passage obligé : l’obtention du label BBC-Effi nergie, pour lequel le collectif Effi nergie a mis en place des prescriptions. Soulignons qu’Effinergie est une association, dont les adhérents sont des collectivités, des spécialistes de la construction, comme l’Ademe ou le CSTB, des fédérations professionnelles telles que la FFB (Fédération française du bâtiment).


Ces prescriptions imposent notamment la mesure de l’étanchéité à l’air, pour certifi er que le bâtiment n’est pas une “passoire”.


Seuls sont habilités à délivrer le label BBC-Effi nergie trois organismes certificateurs : Cequami (maison individuelle groupée), Cerqual (collectif) et Promotelec (collectif et maison, dont en diff us). Ces trois certifi cateurs travaillent sur un niveau similaire de performance énergétique, en l’occurrence le BBC, mais chacun possède son référentiel reconnu par l’État. Celui de Promotelec, par exemple, met l’accent sur la sécurité, la qualité certifi ée des équipements et des matériaux, ainsi que la vérifi cation systématique de tout chantier. “Le confort de l’utilisateur prend une grande importance. Ainsi, nous veillons à ce que des boîtiers de régulation du chauff age soient placés dans les pièces à vivre”, ajoute Myriam Dardard, chef de projet de Promotelec. De son côté, Cequami a mis en place la démarche NF Logement démarche HQE®, axée sur les 14 cibles de l’association HQE®.


La certifi cation se porte comme un charme, puisque Cequami a vu les demandes de labellisation BBCEffi nergie progresser de 1 000 % en 2010 ! L’association Effi nergie observe que près d’une centaine de programmes collectifs et d’un millier de maisons ont obtenu le label BBC, qui devient le diplôme prisé remis aux bons élèves. Plus de 70 000 demandes ont été déposées pour des logements collectifs, et 13 000 pour des maisons.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur