Habitat neuf : Le dynamisme de la périphérie Lyonnaise

L'agglomération rassemble 57 communes aux profils différents, du bébé Polémieux (un village de 600 habitants) jusqu'à la géante Villeurbanne (une ville de 130 000 personnes).

Habitat neuf : Le dynamisme de la périphérie Lyonnaise
Habitat neuf : Le dynamisme de la périphérie Lyonnaise

Villeurbanne, Caluire, Ouest lyonnais.


"Villeurbanne, c'est Lyon", disent les Lyonnais. D'ailleurs leurs voisins villeurbannais empruntent le métro, le tramway et roulent en vélo'v comme eux. Ils auront même la chance de voir s'implanter une trentaine de stations de vélos supplémentaires en 2007 alors que d'autres communes sont sur la liste d'attente... Dans cette "ville arrondissement", l'immobilier s'avère dynamique depuis plusieurs années. En ce moment, il est vrai, le groupe Montaigne assure la promotion d'une petite résidence de 30 appartements et Cogedim achève la commercialisation de deux programmes. Constructa propose des appartements du 2 au 5-pièces (de 99 000 à 520 000 e) et Bouygues Immobilier une majorité de 3-pièces (dans les 210 000 e). A Caluire, les tarifs sont légèrement supérieurs en raison du cadre de vie résidentiel : 260 000/300 000 e pour un 3-pièces. Dans l'Ouest lyonnais, les grands appartements dominent dans des résidences aux prestations soignées : parc boisé, roseraie, piscine… Dans l'un des plus beaux villages, Francheville, Bouygues Immobilier et Cogedim offrent de belles surfaces aux environs de 3 500 à 3 800 e/m2. On trouve quelques biens recherchés : des maisons de 3-pièces à 379 000 e (BC Partners). Plus rares sont les petites surfaces. Elles conviennent à l'investissement compte tenu des pôles de recherche et universitaires du Techlid. Prévoir 70 000 e pour un 2-pièces de Bouwfonds Marignan, à Tassin, dans une résidence d'une quarantaine d'appartements.


Production en hausse sur l’Est lyonnais.


Le secteur tisse sa toile de transports en commun : tramway Lea mettant la Part- Dieu à 25 mn de la zone industrielle de Meyzieu, via Villeurbanne, Vaulx-en-Velin et Décines ; projet de liaison express Leslys entre la Part-Dieu et l'aéroport ; ligne T4 du tramway entre Lyon 8e et les Minguettes promise pour 2009… Parallèlement, au terme d'un renouvellement urbain exemplaire (et couronné de prix !), Vaulx-en-Velin s'est refait une virginité et attire les accédants à la propriété avec des tarifs de 2 500 e/m2. La commune se taille la part du lion sur l'agglomération et pourrait bientôt représenter près de 20 % des parts de marché. Sa capacité de production est estimée à 1 000 logements par an, dont 70 % à caractère privé. On trouve maintenant des constructeurs tels que Villes et Villages Créations, la SIER, Diagonale, Bouwfonds Marignan et Nexity George V. Un autre challenger se pointe à l'horizon : Décines. La commune a mis en route un projet de centralité qui entre dans sa dernière ligne droite. Deux promoteurs, Eiffage et Bouygues Immobilier, ont été désignés pour participer à cette opération en partie durable. Bouygues Immobilier procède au lancement du Fleur de ville : un 3-pièces au 3e étage avec box revient à 250 000 e. Saint-Priest aussi s'est lancée dans le très en vogue "quartier durable". "Nous recevons toutes les semaines des visiteurs sur la Zac des Hauts de Feuilly qui viennent voir ce que nous avons réalisé", constate avec satisfaction Eric Brassart, le directeur de la Serl. La commercialisation des programmes est achevée, mais une seconde tranche commence dans le centre ville. Bouygues Immobilier lance une copropriété de 75 appartements répartis sur quatre bâtiments et "comportant des espaces paysagers importants", rappelle le promoteur. Par la ligne T2 du tramway, Saint-Priest se trouve à moins de 40 mn de Perrache.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur