Habitat neuf : la première couronne est l'avenir de Paris

A mi-chemin entre la Zac Paris Rive Gauche et l'aéroport d'Orly, Choisy-le-Roi, comme de nombreuses communes de première couronne, a laissé derrière elle un passé industriel dont ne restent aujourd'hui que quelques activités, parmi lesquelles celles de l'usine Renault, l'une des dernières en si proche périphérie de la capitale. Partie à la reconquête des terrains libérés par le départ de certaines activités, la commune inscrit son évolution dans celle, plus générale, de tout un territoire qui existe comme un prolongement naturel de Paris.

Habitat neuf : la première couronne est l'avenir de Paris
Habitat neuf : la première couronne est l'avenir de Paris

Au cœur de Seine-Amont.


“Notre territoire est identifié depuis longtemps comme stratégique pour le développement de l'ensemble de l'Est parisien” affirme ainsi Alain Auboubert, maire de la ville voisine de Vitry-sur-Seine et président de Seine-Amont Développement. Restait à concrétiser en une démarche d'ensemble les projets des différentes communes qui, malgré la désindustrialisation dont elles ont été victimes, appuient leur potentiel humain et économique sur l'atout que représente la présence de la Seine, associé à une bonne desserte en transports. “L'élaboration d'un projet de territoire commun est née il y a quatre ans et nous a permis d'effectuer un diagnostic, tout en dégageant une problématique que nous avons pu confronter aux enjeux du développement de la capitale. Tout en respectant la diversité de nos villes, de nos paysages, nous avons travaillé sur le potentiel des villes riveraines de la Seine, guidés par la conscience que nous représentons un point fort du développement de toute l'Ile-de-France” poursuit Alain Auboubert. Une ambition qui ne va pas sans moyens importants : “En donnant des moyens, mais aussi en implantant de grands équipements dans notre territoire, l'Etat envoie autant de signes forts qui nous permettent d'attirer de nouvelles entreprises, sans lesquelles aucun développement cohérent ne peut être envisagé ” conclut Alain Auboubert.


Lutter contre l'étalement urbain.


L'avenir d'un Paris saturé, où le foncier libre est une espèce en voie de disparition et que les prix de l'immobilier rendent inaccessible aux primo-accédants, est en banlieue. Cette conviction n'est pas seulement celle des élus locaux et des acteurs de Seine-Amont Développement, comme l'architecte urbaniste Paul Chemetov, qui résume la chose en une formule : “Paris ne peut pas aller bien sans sa périphérie, et vice-versa”. L'Etat lui-même a pris conscience de l'importance du développement de ce territoire. D'où le projet d'en faire une Opération d'Intérêt Nationale, en liaison avec la définition des grands pôles d'intérêt national – parmi lesquels MediTech Santé Paris Région, qui s'appuie sur l'activité d'Aventis à Vitry – et la nécessité de développer et transformer deux autres grands secteurs d'activité locaux, Orly et le MIN de Rungis. L'investissement dans les grands projets de Seine-Amont Développement, c'est aussi pour la région francilienne, un moyen de lutter contre l'étalement urbain et les problèmes qu'il engendre, non seulement en terme de qualité de vie, lorsqu'il faut passer des heures dans sa voiture pour se rendre au travail, mais aussi en terme de pollution supplémentaire, venant aggraver les problèmes environnementaux.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur