Grand Paris Express, le réseau de demain

Le Grand Paris s’appuie sur le Grand Paris Express, un super-métro qui reliera les grands pôles économiques de la région. D’ici à quinze ans, deux millions d’usagers emprunteront ce nouveau réseau chaque jour.

Grand Paris Express, le réseau de demain
Grand Paris Express, le réseau de demain

Le Grand Paris Express, supermétro automatique en rocade, est un projet pharaonique : 205 kilomètres de tracé, 69 gares nouvelles, 22,6 milliards d’euros… À titre d’exemple, il faut savoir que le métro parisien actuel représente 214 kilomètres de lignes. C’est dire l’importance des aménagements qui se préparent dans la région capitale. " C’est le plus grand projet de l’époque post-haussmannienne “, n’hésite d’ailleurs pas à dire Luc Bonnardot, directeur général adjoint Habitat Paris/Ile-de-France chez Bouwfonds Marignan. Le Grand Paris Express doit permettre de désaturer le RER et les transports existants, de réduire la congestion et la pollution, de lutter contre l’étalement urbain et de favoriser le développement économique de la région parisienne. Pour y parvenir, quatre nouvelles lignes de métro (15, 16, 17 et 18) seront créées. Tout au long du réseau, seront réalisées de 69 à 72 nouvelles gares qui seront de véritables lieux d’échanges. " Au-delà de leur fonction de porte d’entrée au nouveau réseau de transports de la métropole, elles vont contribuer au développement des territoires desservis en devenant des lieux emblématiques du Grand Paris “, indique-t-on à la Société du Grand Paris.


 


En 2030, 90 % des Franciliens habiteront à moins de deux heures d'une gare


En dehors des nouvelles lignes, le projet prévoit également la modernisation et l’extension du réseau existant dans le cadre d’un plan défi ni entre l’État, la région Île-de-France, les départements et le Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif), qui va mobiliser 12 milliards d’euros, dont 7 milliards d’euros d’ici à 2017 (lire encadré). " En 2030, 90 % des Franciliens habiteront à moins de deux kilomètres d’une gare, précise la Société du Grand Paris. Aujourd’hui, un voyageur passe, en moyenne, 24 minutes par jour dans les transports en commun. Demain, le métro automatique du Grand Paris Express fera gagner en moyenne 7 minutes à chaque utilisateur. “ Reste que, s’agissant d’un projet colossal et très coûteux, sa réalisation est prévue en plusieurs étapes, les premières livraisons intervenant à partir de 2017 et s’étalant jusqu’en 2030.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur