1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. François Payelle : "Une aide importante pour les accédants à la propriété"

François Payelle : "Une aide importante pour les accédants à la propriété"

François Payelle, président de la Fédération des promoteurs immobiliers, répond à Explorimmoneuf.

François Payelle : "Une aide importante pour les accédants à la propriété"
François Payelle : "Une aide importante pour les accédants à la propriété"

Explorimmoneuf. Quelle est votre analyse du marché de l’accession à la propriété en ce début d’année ?


François Payelle : Pour ce qui concerne l’année 2013, il est un peu tôt pour donner des chiffres précis. En janvier et février, il semblerait que le volume des ventes soit en retrait signifi catif par rapport à l’année dernière. En 2012, avec un recul global de 28 %, les ventes aux accédants à la propriété ont reculé de 6 %, contre 42 % pour les investisseurs. Ils restent donc présents mais cela traduit tout de même une érosion forte.


 


Explorimmoneuf. Peut-on espérer que le PTZ+, tel qu’il a été modifi é pour 2013, permettra de faire revenir les accédants ?


F. P. : Le PTZ+ a en effet été un peu remanié. Il présente des évolutions qui vont dans le bon sens, mais qui sont trop timides. Il constitue une aide importante pour les accédants à la propriété. Son intérêt tient aujourd’hui plus à son mécanisme de différé d’amortissement qu’à son taux. Dans ce domaine, des améliorations ont été apportées aux tranches 1 et 2 qui touchent les acquéreurs les plus modestes. Mais on aimerait que ce différé soit étendu en ce qui concerne les tranches 2 et 3.


 


Explorimmoneuf. La solvabilité des acquéreurs bute sur le niveau des prix. Que préconisez-vous dans ce domaine ?


F. P. : Il faut produire des logements à prix moins élevés. Mais pour cela, il faut que le foncier soit moins cher. Le gouvernement a pris des mesures pour libérer du foncier, mais elles vont mettre du temps à produire leurs effets. Je pense aussi qu’il faudrait utiliser l’emphytéose. Pour faire baisser les prix, un moratoire sur les normes techniques, qui ne cessent de renchérir les coûts, est également indispensable.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur