François Grether, architecte

Architecte urbaniste, François Grether conçoit les projets urbains et assure la cohérence des plus grandes opérations en cours. Coup d'oeil sur une démarche originale.
Dieu est un fumeur de havanes, mais François Grether, lui, préfère le cigarillo. Le charme discret du petit cigare convient mieux à la personnalité de l'architecte, centrée sur l'échange avec autrui plutôt que sur l'affirmation de l'ego. "Grether est humble dans son propos, solide sur ses bases théoriques et porté, ce qui est fondamental, à une très grande acceptation du dialogue public", confirme le maire de Boulogne-Billancourt, Jean- Pierre Fourcade, qui a collaboré avec lui sur les terrains Renault de la ville. De son côté, François Grether se définit comme un "arpenteur des villes revenu des conclusions hâtives et des solutions définitives que prônent tous les héroïsmes".
L'eau, matériau de la ville Cet "artisan de l'urbanisme" a passé plus de 20 ans à l'Apur (Atelier parisien d'urbanisme), où il a participé au lancement de la Villette, et de Seine Rive Gauche. Puis, il a fondé son atelier, le "lieu de la longue patience" comme il se plaît à le décrire. Sa route l'a conduit vers des projets si nombreux qu'une page ne suffirait pas à les résumer : Euralille, la Courrouze, l'Ile Seguin, Clichy- Batignolles… Des projets flamboyants, tels la Confluence qui doublera le centre de Lyon, et des plus modestes, par exemple à l'échelle de Saint-Joseph de Porterie, au nord de Nantes. "Deux sites qui ont en commun leur qualité esthétique.L'un,au bord de l'Erdre, est vallonné, peu urbanisé et nous concevons l'habitat sous forme de ville à la campagne. L'autre,à la confluence de deux fleuves,donne un plaisir des yeux, du paysage... J'avais visité ce lieu exceptionnel il y a 25 ans sans me douter que je travaillerais un jour sur son projet urbain", se souvient Grether. L'urbaniste aime revenir sur les lieux déjà connus, avec lesquels il a eu un échange. Il affiche aussi son goût pour les rivages et les berges, soulignant la "curieuse sympathie envers les ponts bâtis qui font découvrir le plaisir d'être suspendu entre l'eau et le ciel". Ou les effets spectaculaires des architectures à l'aplomb, comme les reflets vénitiens sur la Seine de l'Ile Seguin. "L'histoire des villes est liée à leurs multiples rapports avec l'eau.Nous vivons un retour à des dimensions sensibles après une période plus fonctionnaliste et nous essayons de comprendre cette relation à l'eau."De l'histoire de la ville et de l'eau, il s'agit d'écrire un chapitre supplémentaire, celui de notre époque : sur la Confluence, le projet urbain valorise les docks, le port et donne naissance à une place nautique et à des jardins aquatiques ; le long de la trame verte de la Loire, à Orléans, le concept prévoyait de petits ports, la remise en activité de l'écluse et du canal, l'aménagement de terrasses…
L'urbaniste selon Grether La démarche d'urbanisme est "progressive", selon la théorie de Grether. Comme la ville, elle se nourrit d'enrichissements au fil du temps : "L'urbaniste écrit le scénario auquel les acteurs peuvent ajouter un éclairage nouveau. C'est le reflet de notre époque où s'exprime la diversité des regards.Mais pluralité ne signifie pas désordre. Chaque maître d'oeuvre tient compte de l'architecture de son voisin". Quel projet préfère François Grether ? On s'attache à tous, répond-il, sans en être le propriétaire. Le projet urbain est une oeuvre collective, "Il n'a pas d'auteur".
REPÈRES
1967 Architecte DPLG (Beaux-Arts de Paris)
1970-1992 Responsable d'études à l'Apur (schéma directeur de Paris, mise en valeur
des canaux parisiens, aménagements de la Villette et de la Zac Seine Rive Gauche).
1992-1999 Fondation de l'Atelier François Grether puis projets des quartiers nord d'Ecopolis (Amiens), du Romarin (Euralille), de la Courrouze (Rennes)…
2000-2006 Projets urbains et coordination en cours de Lyon Confluence et de Gerland (Michel Desvignes, paysagiste), de l'Ile Seguin (avec C. Devillers, P. Chavannes et J. Ferrier). Etude de définition de Clichy-Batignolles (Jacqueline Osty, paysagiste).

François Grether, architecte
François Grether, architecte

Architecte urbaniste, François Grether conçoit les projets urbains et assure la cohérence des plus grandes opérations en cours. Coup d'oeil sur une démarche originale.


Dieu est un fumeur de havanes, mais François Grether, lui, préfère le cigarillo. Le charme discret du petit cigare convient mieux à la personnalité de l'architecte, centrée sur l'échange avec autrui plutôt que sur l'affirmation de l'ego. "Grether est humble dans son propos, solide sur ses bases théoriques et porté, ce qui est fondamental, à une très grande acceptation du dialogue public", confirme le maire de Boulogne-Billancourt, Jean- Pierre Fourcade, qui a collaboré avec lui sur les terrains Renault de la ville. De son côté, François Grether se définit comme un "arpenteur des villes revenu des conclusions hâtives et des solutions définitives que prônent tous les héroïsmes".


L'eau, matériau de la ville Cet "artisan de l'urbanisme" a passé plus de 20 ans à l'Apur (Atelier parisien d'urbanisme), où il a participé au lancement de la Villette, et de Seine Rive Gauche. Puis, il a fondé son atelier, le "lieu de la longue patience" comme il se plaît à le décrire. Sa route l'a conduit vers des projets si nombreux qu'une page ne suffirait pas à les résumer : Euralille, la Courrouze, l'Ile Seguin, Clichy- Batignolles… Des projets flamboyants, tels la Confluence qui doublera le centre de Lyon, et des plus modestes, par exemple à l'échelle de Saint-Joseph de Porterie, au nord de Nantes. "Deux sites qui ont en commun leur qualité esthétique.L'un,au bord de l'Erdre, est vallonné, peu urbanisé et nous concevons l'habitat sous forme de ville à la campagne. L'autre,à la confluence de deux fleuves,donne un plaisir des yeux, du paysage... J'avais visité ce lieu exceptionnel il y a 25 ans sans me douter que je travaillerais un jour sur son projet urbain", se souvient Grether. L'urbaniste aime revenir sur les lieux déjà connus, avec lesquels il a eu un échange. Il affiche aussi son goût pour les rivages et les berges, soulignant la "curieuse sympathie envers les ponts bâtis qui font découvrir le plaisir d'être suspendu entre l'eau et le ciel". Ou les effets spectaculaires des architectures à l'aplomb, comme les reflets vénitiens sur la Seine de l'Ile Seguin. "L'histoire des villes est liée à leurs multiples rapports avec l'eau.Nous vivons un retour à des dimensions sensibles après une période plus fonctionnaliste et nous essayons de comprendre cette relation à l'eau."De l'histoire de la ville et de l'eau, il s'agit d'écrire un chapitre supplémentaire, celui de notre époque : sur la Confluence, le projet urbain valorise les docks, le port et donne naissance à une place nautique et à des jardins aquatiques ; le long de la trame verte de la Loire, à Orléans, le concept prévoyait de petits ports, la remise en activité de l'écluse et du canal, l'aménagement de terrasses…


L'urbaniste selon Grether La démarche d'urbanisme est "progressive", selon la théorie de Grether. Comme la ville, elle se nourrit d'enrichissements au fil du temps : "L'urbaniste écrit le scénario auquel les acteurs peuvent ajouter un éclairage nouveau. C'est le reflet de notre époque où s'exprime la diversité des regards.Mais pluralité ne signifie pas désordre. Chaque maître d'oeuvre tient compte de l'architecture de son voisin". Quel projet préfère François Grether ? On s'attache à tous, répond-il, sans en être le propriétaire. Le projet urbain est une oeuvre collective, "Il n'a pas d'auteur".


REPÈRES


1967 Architecte DPLG (Beaux-Arts de Paris)


1970-1992 Responsable d'études à l'Apur (schéma directeur de Paris, mise en valeur


des canaux parisiens, aménagements de la Villette et de la Zac Seine Rive Gauche).


1992-1999 Fondation de l'Atelier François Grether puis projets des quartiers nord d'Ecopolis (Amiens), du Romarin (Euralille), de la Courrouze (Rennes)…


2000-2006 Projets urbains et coordination en cours de Lyon Confluence et de Gerland (Michel Desvignes, paysagiste), de l'Ile Seguin (avec C. Devillers, P. Chavannes et J. Ferrier). Etude de définition de Clichy-Batignolles (Jacqueline Osty, paysagiste).

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur