Finn Geipel

Flexibilité et économie de ressources sont chères à l'architecte Finn Geipel, sélectionné sur le Grand Paris.

Finn Geipel
Finn Geipel

Une transformation douce de la ville.


Jamais plus de trois projets à la fois ! Tel est le leitmotiv de l'agence d'architecture et d'urbanisme LIN, co-dirigée par Finn Geipel, allemand, et Giula Andi, italienne. Pour autant, ce n'est qu'un voeu parce que “les équipes s'impliquent à fond dans le suivi”, reconnaît Finn Geipel. Cette Europe miniature comprend 25 collaborateurs, répartis dans deux structures, l'une à Berlin, l'autre à Paris. La réputation de Finn Geipel a éclos en France avec la réalisation d'une couverture en toile pneumatique, montée chaque hiver sur les arènes de Nîmes.


“L'agence a pris l'initiative de présenter un projet au maire sans être sollicitée. Les architectes doivent être une force de proposition”, assure le maître d'oeuvre qui cite volontiers cet exemple à ses étudiants. Finn Geipel a enseigné effectivement non seulement à Berlin depuis 2000, mais aussi à Barcelone ou à Paris ou au MIT à Cambridge, aux États-Unis.


L'architecte ne s'attribue guère de concept spécifique si ce n'est la “transformation douce de la ville”. À titre d'exemple, il a adouci l'ancienne base sous-marine de Saint-Nazaire -un énorme bunker allemand de la 2e guerre mondiale- en incrustant sur la toiture un dôme “brillant comme une lune sur la ville”.


Petit détail : cet objet rapporté est le radar de l'aéroport Tempelhof de Berlin. En France, Finn Geipel a contribué à donner un théâtre à Quimper, une école d'art à Limoges, un hall d'exposition en forme de coque en béton à fibres au pavillon de l'Arsenal, une cité du Design à SaintÉtienne...


Son travail du moment porte sur des logements du site de la gare d'Auteuil (pour la Ville de Paris), des ateliers de la Zac Pajol (Cogedim) et l'urbanisme de la Vallée de la Seine. Consultée sur le Grand Paris, l'agence s'oriente vers une “métropole douce”, polynucléaire et diversifiée.


L'équipe-projet pluridisciplinaire à ses côtés vient de Berlin, de Harvard, du MIT ou de Milan et inclut, entre autres, les spécialistes de la mobilité qui développent Masdar, la ville zéro carbone d'Abou Dhabi. Un regard international.



REPÈRES


1958 : Naissance à Stuttgart


1981 : Diplôme d'architecte ingénieur dans la même ville.


1988 : couverture temporaire (8 000 m2) des arènes de Nîmes dans le cadre de son agence Labfac, fondée avec Nicolas Michelin 2000 : Création de LIN.


2003-2007 : Projet “Alvéole 14” : transformation de la base sousmarine de Saint-Nazaire en site d'art et de musiques actuelles (5 500 m2)


2004-2009 : Cité du Design de Saint-Étienne (réhabilitation des bâtiments de l'ancienne manufacture nationale d'armes ; 17 000 m2 livrés en mai prochain).


En cours : Composition urbaine et paysagère de Seine Aval (pour l'Epamsa) et consultation internationale sur l'avenir de la métropole parisienne (pour le ministère de la Culture et de la Communication)

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur