Essonne : la vague des écoquartiers

Avec près de 200 communes, le département de l’Essonne présente une grande diversité de marchés pour habiter ou investir. Éclairage sur les nouveaux secteurs porteurs.

Essonne : la vague des écoquartiers
Essonne : la vague des écoquartiers

La construction neuve privée n’est pas au mieux de sa forme, reconnaissons-le. Pour preuve, dans le département de l’Essonne (91), plus de 2 000 lots attendent preneurs, soit 25/% de mieux que l’année dernière. C’est le stock disponible le plus élevé derrière celui de Seine-et-Marne. En un an, les ventes ont fondu de 19/% tandis que les mises sur le marché, malgré leur recul de 14/%, n’ont pas provoqué le  rééquilibrage espéré. Pour autant, des disparités persistent. Certains micro-marchés  se  révèlent  performants pourvu que leurs prix soient calibrés sur les revenus locaux.


 


Un record de ventes à Palaiseau


Dans le nord-ouest de l’Essonne, le secteur le plus aisé du département, le marché de Palaiseau se montre le plus tonique d’Île-de-France. Lancé à la fin 2012, l’écoquartier Camille-Claudel, le grand projet en cours d’aménagement de la ville, a notamment obtenu un bon succès commercial. Près de 400 réservations ont eu lieu en quelques mois, réalisées par quatre promoteurs : Kauffman & Broad, Eiffage  Immobilier, Bouygues Immobilier et Nexity. Un chiffre sans doute dû en partie au déficit chronique de logements, dont fait preuve cette partie de l’Essonne sur laquelle démarre le plateau de Saclay... Même si Massy a comblé une bonne part des besoins en nouveaux programmes à un moment donné, aujourd’hui son offre s’épuise. Le projet de Palaiseau arrive donc à point nommé d’autant qu’il s’adapte à la demande : " Nous avons tenu à favoriser l’insertion  du  quartier  dans  l’existant  sans  imposer quoi que ce soit aux habitants, remarque Claire Robillard, maire de Palaiseau. À ce titre, nous avons créé un atelier d’urbanisme dans lequel les Palaisiens se sont exprimés sur la conception de l’écoquartier. De là est née, entre autres, l’idée d’une conciergerie à l’échelle du quartier et un travail de réflexion s’est forgé avec les commerçants de la ville. " (voir "3 questions à"). La politique du logement de Palaiseau répartit en trois tiers égaux la construction neuve entre le parc social, le locatif privé et l’accession à la propriété. 50/% des produits en accession sont plafonnés à 3 800/€ du m2 sous conditions de ressources. " Beaucoup de jeunes couples se sont portés acquéreurs", poursuit Madame le maire.


 


Un quartier en devenir


Cette opération leur donne le moyen de démarrer leur parcours résidentiel en passant pour la pre-mière fois du locatif à l’accession à la propriété." La commune de Palaiseau s’inscrit dans l’opération d’intérêt national du plateau de Saclay pilotée  par  l’établissement  public  d’aménagement Paris-Saclay. Le " quartier de  l’école polytechnique " va se constituer autour de cette grande école présente dans  la ville de  longue date. Bon nombre d’établissements d’enseignement  supérieur  sortiront de  terre à  l’horizon 2020. L’aménagement compact de la frange sud du plateau (Palaiseau, Gif-sur-Yvette et Saclay) permet de préserver une zone agricole et forestière d’au moins 2 300/hectares.


 


Aux alentours de Saclay


Quelques  commercialisations  arrivent  à  leur terme à Saclay et à Gif-sur-Yvette. À Bures-sur-Yvette vient d’être lancé le projet de Bouwfonds Marignan En Apart'é, dont le studio proche de 30/m2 démarre à 160 000/€. Pour un 3 pièces, compter à partir de 289 000/€. Dans l’ensemble, les tarifs tournent autour de  5 000/ €/m2.  Comme  Palaiseau, Bures-sur-Yvette s’inscrit dans le cadre du redéploiement du plateau de Saclay. Réputé à l’international, ce territoire accueille des  établissements  de  recherche  et  d’enseignement  supérieur :  le  laboratoire  apicole de l’Institut national de la recherche agronomique, l’Institut des hautes études scientifiques, une partie du campus de l’université Paris-Sud 11, etc.


 


Les clés :

  • Le nord-ouest de l’Essonne vit un renouveau dans le sillage du plateau de Saclay.
  • Des opérations rencontrent un bon développement commercial, comme l’écoquartier de Palaiseau.
  • Plus on s’éloigne de la capitale, plus les prix baissent, tombant jusqu’à 3 200 €/m2 ; un tarif correspondant à la province.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur