Empruntez au plus bas

Même si la capacité d'emprunt des acquéreurs se réduit au fil des mois, elle est encore amortie par l'eff et du PTZ+.

Empruntez au plus bas
Empruntez au plus bas

I l semblerait que l'époque bénie des taux bas soit derrière nous et cette situation pèse sur la capacité d'emprunt des acquéreurs. Pour un crédit de 200 000 € consenti à 3,60 % sur 20 ans en mars 2010, la mensualité se situait à 1 170 € et le coût du crédit à 80 853 €. Le même crédit consenti aujourd'hui à 4 % fait passer la mensualité à 1 211 €, soit 41 € de plus, et le coût du crédit à 90 870 €, soit 10 017 € de plus.


Ce qui complique le plan de fi nancement des acquéreurs les plus modestes, ceux-ci étant parfois à 50 € près pour rester dans les limites de solvabilité.


Malgré tout, il faut relativiser cette situation. « Les taux demeurent à un niveau bas comparé à ces cinq dernières années (5,15 % sur 20 ans en octobre 2008), expliquait tout récemment Christian Camus, le directeur général de Meilleurtaux.


com lors de la présentation du 13e observatoire des crédits immobiliers, c'est d'ailleurs pourquoi, les emprunteurs ayant souscrit un crédit entre fi n 2007 et début 2009 ont encore intérêt à le renégocier ».


Autre élément : l'arrivée du nouveau PTZ+ permet d'amortir le choc de la hausse des taux. « Il faut mécaniquement diminuer le coût total du crédit, annulant ainsi en partie l'eff et de la hausse des taux, explique Sandrine Allonier, responsable des études économiques de Meilleurtaux. D'ailleurs, les acquéreurs y ont largement recours. Chez ce courtier, près de 50 % des dossiers de crédit réalisés entre janvier et février 2011 incluent un PTZ+ contre 34 % en moyenne en 2010 avec la mouture précédente du PTZ. La hausse des taux pourrait aussi avoir des répercussions sur le marché immobilier et contenir l'augmentation des prix amorcée depuis 2010.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur