Effet TGV : à l’Est, du nouveau

Particulièrement sensible dans certaines villes, l'arrivée du TGV apporte un souffle nouveau à l'immobilier neuf dans les grandes métropoles de l'Est. Nancy, Metz, Strasbourg, Reims : des villes aux atouts incontestables profitent de cette opportunité.

Effet TGV : à l’Est, du nouveau
Effet TGV : à l’Est, du nouveau

Dans un contexte national favorable à l'immobilier neuf au 2e trimestre 2007, la mise en service du TGV Est, depuis le 10 juin dernier, devrait insuffler un élan nouveau à cette partie du territoire, jusque-là isolée au niveau ferroviaire. Reims, désormais à 45 mn de Paris, Nancy et Metz à 1h30, Strasbourg à 2h20 n'ont d'ailleurs pas attendu le TGV pour se transformer : des quartiers entiers se rénovent, d'autres sortent de terre afin de construire davantage de logements, d'attirer les entreprises ou de créer des équipements culturels."Il faut investir dans l'Est, estime ainsi Norbert Desmard, directeur général de Liins, une société de conseil en investissement immobilier. Il s'agit d'une région riche avec un taux de chômage bas.Dans ce contexte, le TGV constitue un atout de poids et ne fait qu'accélérer le développement économique d'un territoire déjà dynamique.Je pense que Reims peut devenir une grande banlieue de Paris et que les villes autour de Strasbourg seront attractives en raison de leurs prix environ 30 % moins cher que dans la capitale alsacienne." Au fil de la ligne, ville par ville, nous vous proposons donc un tour d'horizon des meilleures opportunités.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur