EFFET LEVIER DU CRÉDIT

Rappelons que les revenus fonciers imposables sont le produit des recettes locatives, moins l'abattement forfaitaire (14 % pour le droit commun, 6 % pour le dispositif Robien) et les dépenses (charges, frais de gérance, taxe foncière, amortissement des intérêts d'emprunt). Le résultat obtenu constitue vos recettes locatives et s'additionnent à vos autres revenus. Ils subissent le même barème d'imposition. En ce qui concerne les intérêts d'emprunt, ils sont totalement déductibles des loyers et reportables éventuellement sur les revenus des dix années suivantes. Le déficit foncier résultant de recettes inférieures aux dépenses peut diminuer l'assiette taxable de vos revenus globaux. Reste que l'incidence financière de cette imputation sera d'autant plus forte que le taux d'imposition est élevé. Les banques ont donc bien compris l'intérêt qu'elles avaient à proposer une gamme de crédits adaptés aux investisseurs. Car si vous pouvez recourir à une formule, à taux fixe ou à taux révisable, amortissables de façon classique, vous avez aussi la possibilité d'opter pour un montage spécifique à l'investissement locatif et donc plus adapté à votre souci de défiscalisation. A commencer par les prêts in fine.

EFFET LEVIER DU CRÉDIT
EFFET LEVIER DU CRÉDIT

Rappelons que les revenus fonciers imposables sont le produit des recettes locatives, moins l'abattement forfaitaire (14 % pour le droit commun, 6 % pour le dispositif Robien) et les dépenses (charges, frais de gérance, taxe foncière, amortissement des intérêts d'emprunt). Le résultat obtenu constitue vos recettes locatives et s'additionnent à vos autres revenus. Ils subissent le même barème d'imposition. En ce qui concerne les intérêts d'emprunt, ils sont totalement déductibles des loyers et reportables éventuellement sur les revenus des dix années suivantes. Le déficit foncier résultant de recettes inférieures aux dépenses peut diminuer l'assiette taxable de vos revenus globaux. Reste que l'incidence financière de cette imputation sera d'autant plus forte que le taux d'imposition est élevé. Les banques ont donc bien compris l'intérêt qu'elles avaient à proposer une gamme de crédits adaptés aux investisseurs. Car si vous pouvez recourir à une formule, à taux fixe ou à taux révisable, amortissables de façon classique, vous avez aussi la possibilité d'opter pour un montage spécifique à l'investissement locatif et donc plus adapté à votre souci de défiscalisation. A commencer par les prêts in fine.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur